Deux ans déjà !

Après 8 numéros publiés chaque trimestre, Ouvertures entre dans sa troisième année. Vous êtes désormais 15 000 chaque mois à venir visiter notre site. Notre objectif, début 2009, était d’atteindre 10 000 visiteurs en décembre… Cette année-ci, nous avons totalisé près de 100 000 visiteurs.

Et vous êtes plus de 5 000 abonnés, gratuitement, à notre titre. C’est-à-dire qui recevez systématiquement notre communiqué présentant les principaux titres de chaque édition.

Selon nos statistiques, Ouvertures est régulièrement consulté par les institutionnels (ministères, Commission européenne…), les universités, les grands médias classiques : le Monde, Radio France, l’Express, etc. Il est lu dans toute la francophonie et même au-delà.

Ainsi, même si nous ne sommes pas encore cités ou repris par la presse traditionnelle, nous savons que les « décideurs » nous lisent…

Publication originale parmi les « pure players », Ouvertures vit sans publicité. Le salaire du seul journaliste professionnel est assuré par l’Association pour la promotion de l’information citoyenne (Apic). Celle-ci est financée pour l’instant par un seul contributeur, la Fondation M, fondation belge d’utilité publique.

Cet organisme finance des programmes d’action dans l’éducation et le journalisme. Dans ce dernier domaine, elle soutient le projet de créer en France une instance de déontologie et de médiation ainsi que le journalisme participatif.

Ouvertures n’a pas de budget piges ni marketing. Ses collaborateurs, réguliers comme occasionnels, sont bénévoles et son expansion ne dépend que de l’intérêt qu’il suscite.

Les capacités du titre peuvent toujours croître par la volonté de futurs mécènes préoccupés par la question de la qualité de l’information dans la francophonie (certaines initiatives de ce type ont été lancées aux USA). L’Apic pourrait financer par exemple des investigations sur des sujets non ou mal couverts par les médias traditionnels. D´ores et déjà, nous vous invitons à  faire part à notre rédaction de sujets que vous aimeriez voir explorer.

Notre magazine met un point d’honneur à donner la parole aux oubliés des médias et aux minorités, à vérifier ses informations et à citer ses sources. De même, il s’engage à rectifier ou à compléter ses contenus si la preuve de l’erreur ou des précisions significatives lui sont communiquées.

Enfin, le commentaire des internautes est publié immédiatement sans passer par la case « modération ». Bien sûr, la rédaction se réserve le droit de retirer toute expression ne respectant pas les règles de l’éthique (ce qui, à ce jour, n’est jamais arrivé).

Nous vous souhaitons de très joyeuses fêtes de fin d’année. Et espérons vous informer de plus en plus correctement mais aussi vous émouvoir par le choix de nos thèmes et de nos angles.

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *