Chiffres

France : tout savoir sur l’eau potable et l’assainissement

État des ressources en eau, éléments chiffrés sur l’économie et sur les acteurs du secteur de l’eau : découvrez l’essentiel des dernières données pour avoir une vision globale sur la situation de l’eau en France.

À l’échelle nationale, le stock des ressources en eau est estimé à 2 000 milliards de m3. Pluviométrie annuelle : 503 milliards de m3.

En France, selon le Service de l’observation et des statistiques (SOeS), 33,5 milliards de m3 d’eau sont prélevés chaque année :
– 27,5 milliards pour les eaux de surfaces (lacs, rivières, etc.)
– 6 milliards pour les eaux souterraines
Soit 520 m3 par personne.

Ce chiffre, bien inférieur à la moyenne des pays les plus développés (Ocde : 920 m3), se situe dans la moyenne européenne (550 m3). En Europe, les niveaux de prélèvements annuels varient en effet de 130 m3 par personne (Danemark) à plus de 1 000 m3 (Portugal).

À titre de comparaison au niveau mondial, le Turkménistan est le pays prélevant le plus d’eau (5100 m3/an/habitant). La République démocratique du Congo est le plus économe : 6 m3/an/habitant.

Les usages : en France, sur l’ensemble de ces prélèvements hors énergie, 33% sont destinés à la consommation domestique, 31% à l’agriculture et 27% à l’industrie.

5 départements ont pris chaque année, au cours des 12 dernières années, des arrêtés de limitation des usages de l’eau (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Tarn-et-Garonne, Vienne).

48 des 574 masses d’eau souterraines françaises, soit près de 10 %, étaient évaluées en « état quantitatif médiocre » (c-à-d que le taux annuel moyen de captage dépassait la ressource disponible).

Production d’eau potable : 5,5 milliards de m3. Les prélèvements d’eau pour le réseau public baissent depuis une dizaine d’années : comportements de plus en plus économes des consommateurs, progrès technologiques des équipements électroménagers et optimisation des process industriels.

Le volume d’eau du robinet facturé par les entreprises de l’eau représentait en moyenne 161 litres par jour et par habitant en 2010, dont 151 pour l´usage domestique (consommation des ménages).

La qualité de la ressource en eau

Le bon état d’une masse d’eau est conditionné par l’atteinte concomitante de son bon état chimique et écologique. Une masse d’eau peut être en bon état chimique sans être en bon état écologique et vice versa. Ainsi, si 41% des masses d’eau de surface étaient en bon état écologique et 43% en bon état chimique, seules 25% des masses d’eau étaient en bon état écologique et chimique, selon les analyses effectuées par les agences de l’eau en 2009 et rapportées à la Commission européenne en 2010.

Aujourd’hui, 2 000 organismes intercommunaux regroupent environ 23 000 communes françaises pour la distribution de l’eau. À l’inverse, plus de 13 000 communes organisent le service de l’eau sur leur propre périmètre communal. Au total, on estime à environ 15 500 le nombre de services de distribution d’eau en France sur un total de 35 600 services (eau potable et/ou d´assainissement).

On estime la longueur du réseau de distribution d’eau potable, des usines de potabilisation aux compteurs des usagers, à 920 000 km en 2010. La moitié du réseau des canalisations a été posée avant 1972. 20% des canalisations, datant d’avant 1960, sont en fonte ou en acier.

En 2010, au niveau national, tous opérateurs confondus, le taux de perte moyen des réseaux d’eau potable s’établissait à 22% en 2008, soit un rendement moyen de 78 %.

Alors qu’avec 82 %, la part des logements français raccordés à un réseau de collecte et de traitement collectif continuait de progresser en 2008, le nombre de logements équipés d’un système d’assainissement autonome restait stable, de l’ordre de 5 millions de logements.

Sur ces 5 millions de logement, la moitié se situent dans des communes de moins de 1 000 habitants. Ils représentent une population d’environ 12 millions d’habitants.

En 2004, seules 10 500 communes, représentant 39 % des logements non raccordés à un service d’assainissement collectif, avaient créé un service public d’assainissement non collectif (spanc). Fin 2008, elles étaient 27 700, soit 85 % des logements non raccordés.

Les entreprises de l’eau exploitent environ 6 200 stations d’épuration sur un total de 26 840 (les autres étant gérées en régies publiques). Elles couvrent en revanche près de 60% de l’ensemble des capacités de traitement installées (en nombre d’équivalents habitants).

En assainissement, 2,8 milliards de m3 d’eaux usées ont été collectés en 2010, dont près des deux tiers par les entreprises de l’eau.

En 2009, plus d’un million de tonnes de matière sèche de boues ont été produites par l’ensemble des services d’assainissement en France. Sur le plan environnemental, le taux de boues mises en décharge a poursuivi la diminution entre 2008 et 2010, passant de 18 à 16%. Ceci au profit de la valorisation agricole qui est passée de 70 à plus de 75% sur la même période.

Le prix moyen de l’eau (eau potable + assainissement + taxes et redevances) se montait à 3,39 €/m3, avec un écart de 1,7 € (La Réunion) à 4,3 € (Finistère, Morbihan), Paris étant à 2,9 €.

Selon l’Insee, en 2010, le budget général moyen des ménages français s’est élevé à 39 900 euros, sur lequel 327 euros ont été consacrés aux dépenses relatives à l’eau et à l’assainissement, ce qui représente en moyenne 0,8% du budget. Dans le même temps, 1,8% de ce budget étaient consacrés aux dépenses de télécommunications et 4% à celles d’énergie.

Source

5e édition du rapport FP2E/Bipe (mars 2012) sur les services publics d’eau et d’assainissement en France.

La Fédération professionnelle des entreprises de l’eau (FP2E) regroupe la quasi-totalité des entreprises assurant la gestion des services d’eau et d’assainissement en France.

Le Bipe est une société d’études économiques et de conseil en stratégie auprès des grandes entreprises privées et des pouvoirs publics.

> Périodiquement, le Bipe et Fp2e publient conjointement une étude sur l´état de l´eau et de l´assainissement. Nous avons noté des incohérences entre certaines données d´une année à l´autre, mais aussi à l´intérieur d´un même rapport. Nous attendons  des précisions des auteurs. Tous ces chiffres sont donc à prendre à titre indicatif.

 

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *