Gilles Berhault prend la tête du Comité 21

Le Comité 21, Comité français pour le développement durable, vient d’élire Gilles Berhault à sa présidence.

 « Nous avons de la chance de vivre ce 21ème siècle. Nous avons la possibilité de participer à une profonde transformation sociétale, économique et culturelle, la troisième de l’histoire récente après l’invention de l’écrit et celle de l’imprimerie. Ce siècle est à chacun d’entre nous. »

C’est avec ces mots que Gilles Berhault, 50 ans, a marqué son élection à la présidence du Comité 21, première plate-forme française multi-acteurs au service du développement durable.

Il succède à ce poste à Eric Guillon.

Son objectif : faire partager l’idée que le développement durable se nourrit d’actions engagées collectivement, mais aussi de créativité. Il pourra s’appuyer sur plusieurs comités 21 régionaux en cours de constitution pour s’adresser plus largement aux acteurs territoriaux ; le premier a été ouvert en juin 2010 en Pays-de-Loire.

« Le Grenelle de l’environnement et la préparation des futurs sommets internationaux sur le climat sont au coeur de l’ambition du Comité 21 : co-produire le développement durable, avec toutes les parties prenantes de la société. Nous sommes entrés dans une période où vont se prendre des décisions d’avenir. Elles concernent les modes de vie et de travail, l’habitat et l’urbanisme, l’énergie et les ressources, la biodiversité, les solidarités, l’éducation… Faisons que le développement durable guide ces choix en pleine gouvernance » a déclaré Gilles Berhault.

 Le Comité 21

Le Comité 21 ou Comité français pour l´environnement et le développement durable, fondé par Huguette Bouchardeau, Bettina Laville et Simone Veil, est une association à but non lucratif née en 1995 pour faire vivre en France l´Agenda 21, programme d´actions pour le 21e siècle ratifié au Sommet de la Terre de Rio.

L´association réunit à travers ses quatre collèges près de 400 membres, représentant les principales parties prenantes en France : entreprises, collectivités locales, associations (d´environnement, de développement, de solidarité locale, de défense des droits humains…), établissements publics & médias.

Les Programmes des Nations unies pour l´environnement et le développement (PNUE et PNUD) en sont membres de droit.

>> Le blog de Gilles Berhault

>> ACIDD, autre association qu’il préside.

> Voir aussi son interview par Ouvertures (avril 2009).

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *