Josh Fox : « L´exploitation du gaz de schiste est un désastre »

Josh Fox, le réalisateur de Gasland, analyse l’évolution de la situation depuis la sortie de son film. Et élude la question du leadership de la future coalition internationale anti-schiste.

Xavier Frison : Vous avez tourné votre film entre 2008 et 2009. Comment la situation a-t-elle évolué depuis ?

Josh Fox : Les choses ont empiré, aux Etats-Unis mais aussi à l´étranger. Il y a beaucoup plus de puits. Nous avons bien cru pouvoir décrocher un moratoire national ici mais cela semble compromis aujourd´hui. Alors on continue de faire campagne pour. Mais une chose a changé, c´est l´énorme prise de conscience du problème au niveau mondial. C´est devenu un « buzz » et c´est une bonne chose parce que l´exploitation du gaz de schiste est un désastre. La preuve : ce que montre Gasland a été malheureusement confirmé de façon exponentielle depuis que le film est sorti. Vous en France, vous avez réussi à décrocher un moratoire, et même si c´est provisoire et fragile c´est bien, vous devez continuer à vous battre.

En France, l´industrie a remis un rapport au gouvernement, confidentiel jusqu´au 13 octobre, censé présenter d´autres techniques que la fracturation hydraulique…

Quelles autres techniques ? Méfiance, parce qu´il vont vous dire qu´ils préparent la fracturation par air, ou renommer la fracturation hydraulique différemment, bref, monter un bel écran de fumée. Il faut vraiment enquêter précisément sur leurs intentions. Il faut aussi mettre en opposition les forages destructeurs et le développement des énergies renouvelables. Et comparer les deux logiques. Vous démontrerez ainsi que les énergies renouvelables sont une bien meilleure option.

Beaucoup de gens au Texas et même ici en Pennsylvanie nous ont dit « Pour nous, c´est foutu, on se bat pour les autres ». Qu´en pensez-vous ?

C´est très triste, mais aussi d´une grande générosité de la part de ces gens. Il y a des endroits tellement contaminés que ça va devenir difficile pour certains de trouver une façon de vivre normalement. Mais il reste tellement d´endroits à sauver qu´il faut continuer à lutter.

Avez-vous terminé votre prochain film, Gasland 2 ?

On travaille toujours dessus mais on y est presque. Il y aura une partie consacrée à la situation internationale mais je ne veux pas en dire plus pour le moment.

Etes-vous prêt à prendre la tête de la coalition nationale contre le gaz de schiste dont le projet a été acté au cours de ces deux jours de rassemblement ?

On va voir ce qui se passe, je ne peux pas vous répondre à l´heure qu´il est.

> « Gaz de schiste : L´Amérique maso-schiste. »

Josh Fox, 39 ans, réalisateur, s’intéresse au gaz de schiste quand sa famille de Pennsylvanie reçoit une proposition de location de terrain par l’industrie énergétique en mai 2008. Il parcourt alors les États-Unis caméra à l’épaule et dénonce le laxisme des autorités. Son documentaire, Gasland, fait référence auprès des militants anti-schiste.

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *