La naturopathie a-t-elle tué ou, au contraire, aidé Steve Jobs ?

Décédé en octobre 2011, alors qu´il était au sommet de sa réussite, Steve Jobs, patron d’Apple, atteint d´un cancer du pancréas depuis 2004, est-il mort d’avoir fait confiance à son naturopathe ?


Une figurine articulée de l´ancien patron d´Apple réalisée par In Icons, un fabricant de statuettes de collection.

C´est ce que sous-entend la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), par la voix de son président, Georges Fenech, qui déclarait, le 1er décembre 2011, lors d´un colloque à Toulouse : « Regardez Steve Jobs, c’était un génie, pourtant, son cancer du pancréas aurait pu être soigné par la médecine moderne, mais il était sous l’emprise d’un naturopathe et se soignait avec des jus de fruits ».


Georges Fenech, président de la Miviludes.

Contrairement aux affirmations de Georges Fenech, Steve Jobs n´a jamais totalement rejeté la médecine conventionnelle. Ainsi, en juillet 2004, il subit une ablation de sa tumeur au pancréas.  Le 20 juin 2009, il bénéficie d´une greffe de foie. Il est cependant avéré que Steve Jobs a différé de neuf mois l´ablation de sa tumeur, comme le rapporte sa biographie autorisée. Il confesse ainsi, dans sa biographie :  « Je ne voulais vraiment pas qu´ils m´ouvrent le ventre, aussi j´ai essayé si d´autres choses pouvaient marcher ».

C’est effectivement le droit de tout patient (« Lorsque le malade, en état d´exprimer sa volonté, refuse les investigations ou le traitement proposés, le médecin doit respecter ce refus après avoir informé le malade de ses conséquences », art. 36 du Code de déontologie médicale).

Dans la forme la plus répandue du cancer du pancréas, grave et souvent fulgurante, dont l´évolution est lente, l´issue est généralement favorable. « Les patients n´ont pas forcément l´obligation de se précipiter sur le traitement. (…) il peut être normal qu´une personne attende quelque temps avant une opération chirurgicale », explique sur Myhealthnewsdaily, Julie Fleshman, présidente de l´organisation américaine  Pancreatic Cancer Action Network, réseau national qui milite pour la recherche sur le cancer du pancréas.


Un livre sur la spiritualité de Steve Jobs, rédigé par
Caleb Melby, reporter à Forbes.

La plupart de ces tumeurs sont bénignes, mais pas toutes. Au départ, il est souvent difficile pour un praticien d´affirmer la bénignité ou la malignité d´une TEP, et donc de prédire l´évolution, comme le précise l´étude intitulée Histoire naturelle et pronostic des tumeurs endocrines du pancréas, parue dans la revue Gastroentérologie Clinique et Biologique (Vol 27, N° SUP 3  – mars 2003, pp. 20-25).

Comment Georges Fenech peut-il dès lors se prononcer avec certitude sur la survie de Steve Jobs s´il s´était soigné exclusivement par la médecine conventionnelle ? C´est évidemment plus facile avec le recul et l´issue fatale qu´a connu le patron d´Apple…

Ce n´est pas la première fois que l´organisation anti-sectes s’en prend à la naturopathie. Dans son rapport 2010, la discipline est citée dans une liste « non exhaustive » de thérapeutiques non conventionnelles potentiellement sectaires. Il va de soi que la mort de Steve Jobs, comme celle du psychiatre David Servan-Schreiber, montre que  les médecines douces ne sont pas la panacée en cas d´atteinte d´un cancer grave. Mais cela  implique-t-il que la naturopathie mette en danger ces patients, alors que dans le cas d´un cas de cancer du pancréas grave (adénocarcinome), les traitements conventionnels ne parviennent pas non plus à éviter 7 200 décès par an ?

Le taux de survie est inférieur à 5 %

Dans ce type de cancer, cinq ans après le diagnostic, le taux de survie est inférieur à 5 % pour l’ensemble des malades. « Le cancer du pancréas est terriblement meurtrier. Son traitement – difficile – n’offre que de très faibles perspectives de guérison. (…) La prévention n’est pas une garantie de protection à 100%. Mais si l’on considère le taux de mortalité effrayant de ce cancer, la pratique préventive est certainement le bon pari à faire », plaident le Dr Henri Pujol, cancérologue, président de la ligue contre le cancer, et le Pr Henri Joyeux, chirurgien cancérologue, spécialiste des relations entre le cancer et l’alimentation, auteur de Changez d´Alimentation – Prévention des cancers – Faut-il manger Bio ? (Ed FX de Guibert).

« Les recommandations qui ont été validées scientifiquement comme protectrices pour de nombreux cancers et pour les maladies métabolites (diabète, hypercholestérolémie) sont les mêmes à appliquer face au cancer du pancréas. (…) A limiter : le tabac, l’alcool, le surpoids, les graisses en excès (notamment celles provenant des viandes et des produits laitiers), les aliments industriels contenants trop de sucre et d’additifs. Tous considérés comme « polluants » pour l’organisme. A renforcer : les fruits et les légumes (légumes secs compris) qui sont une source naturelle de vitamines anti-oxydantes (vit A, C E, et provitamine A ) et de fibres ».

Bref, le « régime » de Steve Jobs…

>> La prévention par l´alimentation, pilier de la naturopathie, n´aurait-elle donc pas plutôt aidé Steve Jobs à survivre près de huit ans avec un cancer du pancréas tout en conduisant son entreprise au top niveau ? Végétarien depuis toujours, adepte des médecines douces et du bouddhisme, le patron d´Apple semble au contraire avoir mis toutes les chances de son côté en matière de prévention du cancer. Ainsi, jeter l´opprobre sur la naturopathie apparaît comme un raccourci un peu rapide, susceptible de détourner la population des différents moyens d´adopter une meilleure hygiène de vie, notamment avec l´aide des principes ancestraux de la naturopathie.

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

5 commentaires pour cet article

  1. Trop fort le naturopathe qui a été capable de se mettre ce génie « sous l’emprise »…Même lui !

    Alors ça craint : heureusement que Georges veille pour nous !

  2. C´est sûr, Fenech n´a plus aucun job. Le créneau qu´on lui a donné lui convient parfaitement: Etouffer l´Angolagate, et ses « liens particuliers » et le mettre en avant comme Zorro! Alors il se  permet de « juger »  les mobiles de ses concitoyens, sous prétexte de les protéger, au point de se substituer à la loi! Il faudrait que ce monsieur apprenne enfin à respecter la loi de son pays!

  3. Dommage que Mr Fenech ne se penche pas sur les stats officielles des hopitaux et médecins français concernant les décès suite au cancer de la prostate… il aurait du boulot intéressant… pour une fois

  4. Peu de gens se rendent compte que le taux de survie des cancers n’est qu’en moyenne de 5 ans.

    En revanche, alliée à une psychothérapie adaptée et qui respecte les croyances et les options de santé des patients, dans le cas le moins favorable, le taux de survie grimpe au-delà des statistiques officielles ; dans les cas plus favorable, cela conduit à la rémission. J’ai accompagné un patient qui était atteint il y 4 ans d’un double cancer : pancréas et foie : il est en rémission !

    La médecine dans sa partie matérialiste et rationaliste fait l’impasse d’un pan de plus important de la psychosomatique :

     - « Des études cliniques, effectuées sur des malades dont on a pu établir tous les antécédents biographiques, ont montré l’existence d’un rapport chronologique entre l’évolution de leur maladie et les événements retentissant sur leur vie affective. La situation qui précipite le sujet dans la maladie revêt pour ce malade une signification affective particulière, parce qu’elle est liée à son passé ou à une problématique conflictuelle non résolue. C’est en raison de ces liens qu’elle a pour lui un effet de stress. « (A. Becache, Psychologie Pathologique, 2004, Abrégés Masson) 9ème Édition, p. 219).

    - « C´est la médecine tout entière qui doit s´ouvrir à la psychologie et devenir psychosomatique. Ou pour mieux dire, avec WEISS et ENGLISH [°] :  » Toute maladie relève à la fois de l´esprit et du corps et toute thérapeutique est, de ce fait, de la médecine psychosomatique. Lorsqu´on en sera dûment persuadé, le terme psychosomatique pourra disparaître, les données qu´il traduit étant désormais impliquées dans le terme médecine « . Mais pour cela il faut que tous les médecins et psychiatres soient authentiquement formés à la psychologie et aient renoncé au préjugé organiciste. ». (Marc-Alain Descamps, Corps et psyché, 1992, p16). ° Ouvrage de référence : Médecine Psychosomatique. L´Application de La Psychopathologie aux Problèmes Cliniques de Médecine Générale

    « Il n´y a pas que les maladies psychiques et psychosomatiques qui soient du ressort des comportements individuels en situation sociale […], sans doute toute la pathologie en dépend. […] Il faut regretter que le clinicien lui-même n´agisse généralement pas autrement en soignant un ’cœur’, un ‘estomac’, un ‘foie’, etc. ce qui consiste à l´isoler du contexte familial et socioculturel où vit l´organisme auquel il appartient. » « N’est-il pas alors curieux de constater que le psychotique, lorsqu’il est établi dans sa démence, lorsqu’il a dépassé le stade douloureux de son établissement pendant lequel tous les examens biologiques montrent de profondes perturbations, se trouve dans un état normal d’équilibre biologique qui lui permet d’éviter les lésions néoplasiques [cancers] (toutes les statistiques mettent en évidence la faible incidence du cancer chez les psychotiques) et infectieuses ? » (…)

    « (…).il n´y a pas que les maladies psychiques et psychosomatiques qui soient du ressort des comportements individuels en situation sociale (…), sans doute toute la pathologie en dépend. »

    « Le manichéisme qui caractérise la majorité des conduites humaines ne permet d´envisager jusqu´ici que deux conduites à l´égard de la maladie : l´une consiste à agir sur l´organisme malade en ignorant son environnement,

    l´autre à agir sur l´environnement en croyant que cela suffira à résoudre tous les problèmes organiques. Il serait sans doute préférable dans certains cas, pour traiter un ulcère d´estomac, d´éloigner la belle-mère par exemple plutôt que de pratiquer une gastrectomie qui ne changera rien au facteur environnemental. »

    « Quand l´action est impossible, l´inhibition de l´action permet encore la survie puisqu´elle évite parfois la destruction, le nivellement entropique avec l´environnement. C´est en ce sens que la « maladie » sous toutes ses formes peut être considérée comme un moindre mal, comme un sursis donné à l´organisme avant de disparaître. » (C’est Laborit qui a mis les guillemets). Pr Henri LABORIT ( « Inhibition de l’action », 1979, Masson).

    (A voir ou a revoir, le fameux film primé à Cannes, Mon oncle d’Amérique, où Laborit joue son propre rôle de découvreur).

    Enfin, finalement, ce que M. Fenech reproche à Steve Jobs, c’est ce que fustigeait précisément Molière :

    « Mieux vaut mourir dans les règles que de réchapper hors les règles »

  5. Une certitude, une seule issue, la même pour tous, l’au-dela et le chemin de son âme. S’il y a bien un « il faut », c’est bien celui si, « il faut mourir ». Alors laissons à chacun la liberté de ses choix et décisions, sur son cheminement personnel (d’âme) et de ses ressentis.

    Ce servir de la disparition d’un être « connu » pour en justifier ses actions de contrôle et de marchés économiques est simplement à la hauteur du monde que nous avons créé.

    Au lieu de dépenser votre énergie, Messieurs les « bienfaiteurs », à faire une chasse aux sorcières pour quatre pseudo charlatans, je pense que vous auriez une action bien plus collective et bienfaisante en vous occupants de ses compteurs là : (famine, cigarettes, mal bouffe industrielle, …) que du cas d’une personne qui a fait ses choix en conscience
    http://www.worldometers.info/fr/

    Vous pourriez aussi prendre le temps d’écouter cela : (interview du Dr J.J. Charbonier)
    http://www.youtube.com/watch?v=-E6JD_FqAhk

    Et surtout, de recenser les préventions et méthodes anti-cancer, don du sang, greffe d’organe, …, qui sont porteuses de résultats et surtout de m’expliquer si quelqu’un y arrive, pourquoi le ministère de la santé a enterré la solution proposée par A. Gernez qui dans cette vidéo nous fait lecture d’une lettre ministérielle pour le moins décevante :
    http://nous-les-dieux.org/Le_Scandale_du_Si%C3%A8cle_(volume_1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>