La Web TV Dijon-Santé : l’essor de l’info-com

Les professions de santé prennent position sur le terrain de « l’information », comme ici en Bourgogne, avec le concours de la presse locale et d’associations de patients.  Mais les vieux démons de la « communication » ont flairé le filon, sans trop d’ailleurs se cacher…

 

« Le lundi 14 février [2010] à la Maison des associations, les membres de Dijon-Sante.fr et son fondateur, François-André Allaert [médecin, conseiller municipal, 17ème vice-président du Grand Dijon] ont présenté le nouveau site web enrichi en informations pratiques pour les Bourguignons et les Franc-Comtois. Première en France, Dijon-Sante.fr présente aussi sa version mobile entièrement dédiée à l’information locale sur la santé. »

 

Ses promoteurs sont fiers : pour la première fois en France, un site web est entièrement dédié à l’information médicale régionale : « Ce site compte devenir la référence en Bourgogne/Franche-Comté de l’information Santé ».

 

Cerise sur le gâteau, « sa rédaction est indépendante de toute structure institutionnelle, politique ou commerciale ». Pour rassurer l’internaute, il est dit que « la Web TV Dijon-Santé est l’émanation d’un groupe d’associations de patients, coordonnées par l’association « Santé et Droits des patients » ».

 

Bref, une magnifique initiative citoyenne !

 

Les objectifs mis en avant sont : « Informer les patients sur les grands progrès accomplis dans le domaine médical mais surtout sur les droits des patients en matière d’assurance maladie et de sécurité sociale ; représenter les usagers du système de soins que nous assurons de concert avec le Collectif Interassociatif Sur la Santé de Bourgogne qui regroupe la très grande majorité des associations de patients de la région. Le CISS est d’ailleurs partenaire de la création de cette téléweb et dispose d’une rubrique pour s’y exprimer ».

 

Mais cet alibi « citoyen » masque l’autre versant de l’affaire. Car ce beau programme est vite contrebalancé par une étude un tant soit peu attentive du site. En effet, il s’agit bien en fait, essentiellement, d’un outil de communication, c’est-à-dire de publicité, pour les acteurs du système sanitaire.

La Web TV bourguignonne « aborde les sujets sous forme de numéros thématiques mensuels associant des reportages et des témoignages librement décidés par la rédaction » (voir un exemple éloquent avec la capture d’écran ci-dessus).

 

Le financement du site est assuré par « les dons de ses adhérents » et (sans doute surtout) par « des structures visant à soutenir l’action des associations de patients au titre du mécénat ». Parmi les partenaires : le CHU de Dijon et pharmaciens-cotedor (web de la Chambre Syndicale des Pharmaciens de Côte d´Or) et le quotidien Le Bien Public.

 

Le projet peut aussi « bénéficier d’achat d’espaces publicitaires dans la mesure où ils (…) seraient clairement identifiés par la mention « publicité » ou « publi-rédactionnel » ». Un engagement qui n’est manifestement pas tenu (voir capture d’écran ci-dessous : article du Bulletin n° 23 de Dijon-Santé, au titre inspiré !).

 

De plus, contrairement à ce que la loi exige, les médecins qui interviennent sur le site ne déclarent pas leurs liens d’intérêts.

 

Tout cela est très préjudiciable pour la qualité et l’indépendance de la démarche, par ailleurs originale et prometteuse.

 

En effet, la présence des associations de patients, la mobilisation de moyens techniques importants (notamment audiovisuels) et la diversité des thèmes abordés (par exemple ce numéro consacré aux médecines alternatives) permettraient d’envisager un nouveau genre de média vraiment citoyen, et dédié à la santé sur le territoire d’une région, qui pourrait faire des émules.

 

Dommage que la communication ait pris bien trop le pas sur l’information…

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *