Recherche 2

Laurent Wauquiez : «Il y aura un programme Cesa lancé en 2012»

Laurent Wauquiez, ministre de l´enseignement supérieur et de la recherche, répond aux inquiétudes des chercheurs à la suite de l´annonce du report de son programme « Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages » (Cesa).

Ouvertures.- Quelle place tient la recherche en santé environnementale pour le ministère de la recherche?


Photo : XR Pictures.

Laurent Wauquiez.- Cette place est centrale. Le ministère accompagne activement l’implication de la communauté scientifique sur ces sujets. L’Institut thématique multi-organismes (ITMO) Santé Publique est chargé spécifiquement, dans le cadre de l’Alliance Aviesan, de la coordination et de la structuration de la recherche publique en santé-environnement. Cette recherche est fortement mobilisée dans de nombreux plans gouvernementaux avec entre autres les plans Cancer, santé-environnement (PNSE 1 et 2), nutrition-santé (PNNS 1,2 et 3), le plan obésité ou le plan Ecophyto 2018.

Ces plans, qui traduisent le volontarisme du gouvernement en la matière, s’appuient sur la réflexion stratégique nationale élaborée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche en 2009 au terme d’une large consultation qui définissait comme axe prioritaire « l’urgence environnementale et les écotechnologies » en précisant qu’il importait « de comprendre la réaction du vivant aux agressions extérieures (toxicologie et écotoxicologie) liées aux activités humaines et lui assurer une meilleure protection ». La mise en perspective des enjeux scientifiques et socio-économiques dans ce domaine constitue une des priorités de la stratégie nationale de recherche et d’innovation.

- Que se passe-t-il avec le programme Cesa qui devait financer la recherche en santé environnementale ? Les chercheurs dénoncent un report inquiétant des crédits.

- L’appel à projet Cesa (Contaminants et Environnements : Métrologie, Santé, Adaptabilité, Comportements et Usages), fait suite à deux programmes de l’Agence nationale de la recherche (ANR) : le programme « santé-environnement et santé-travail » (SEST en 2005-2007) et le programme « contaminants, écosystème, santé » (CES en 2008-2010). Un groupe de travail sur la définition de l’appel à projets Cesa s´est déjà réuni la semaine dernière à la demande du Ministre. Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a demandé un rapport de conclusions pour la fin du mois de février afin de préparer le lancement du nouvel appel à projets Cesa de l’ANR pour le début du printemps 2012. Les choses sont claires. Il y aura un programme CESA lancé en 2012. Les attentes de la communauté sont fortes mais pas de fausse polémique. Enfin, un nouvel appel d´offre « environnement et cancer » a été lancé le 20 janvier par  l’ITMO-Cancer de l’alliance Aviesan.

- Le budget est-il en hausse ou en baisse globalement?

- Il faut tout d’abord signaler que le domaine de la santé et de l’environnement est la seule thématique en Biologie-santé qui a été soutenue par l’agence sans discontinuer depuis sa création en 2005, avec des évolutions de périmètre au cours du temps. Depuis 2005, l’ANR a financé 197 projets de recherche dans cette thématique pour un montant total de 65 millions d´euros. Il n’y a pas de diminution de budget mais il y a un besoin de mieux définir le cahier des charges de ce programme. Il s´agit d´un repositionnement de programme dans un environnement qui évolue avec l’appel lancé par l’Anses, celui lancé par Aviesan sur « environnement et cancer », dans un contexte où toute la communauté scientifique reconnait comme indispensable la transdisciplinarité pour appréhender les questions de santé liées à l’environnement. Est-ce interdit de réfléchir pendant trois mois pour trouver la meilleure articulation entre les appels à projets ?

- L’ANR, dont le conseil d´administration compte des directeurs du ministère, a-t-elle mal réparti son budget au profit d´autres secteurs moins « sensibles »?

- Pas du tout, après consultation de l’ensemble des acteurs, y compris les ministères concernés, la direction de l’ANR a proposé à son conseil d’administration, non pas d’arrêter le programme Cesa mais de différer de quelques mois son lancement. Cette proposition a été adoptée à l’unanimité par les membres du CA. L´appel à projet Cesa n´est donc pas remis en question et sera lancé en 2012. Encore une fois, les choses sont claires. Il y aura un programme CESA lancé en 2012. 

- Bernard Jégou indique que l´ANR a aussi clôturé un programme relatif à l´éco-technologie et s´indigne donc que la bio-santé et l´écotechnologie soient toutes deux touchées par des réductions budgétaires.

- Le vote du conseil d’administration de l´ANR concernait le report de 3 appels à projets, Cesa, « écotechnologies et écoservices » et « infrastructures pour la société numérique ». Comme pour Cesa, il s’agit d’un report. Nous souhaitons faire le point sur l’articulation des différents appels d’offre prévus par l’ANR, et avec les appels existants par ailleurs. Il s’agit d’adapter le périmètre des appels aux besoins de la communauté et de faire le bilan des structures mises en place dans le cadre des investissements d’avenir.

> Santé environnementale : le ministre Laurent Wauquiez répond à la colère des chercheurs.

> Bernard Jégou : « Je crains un nouveau subterfuge ».

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>