Santé autrement

Le gouvernement publie sans débat contradictoire une liste noire de médecines douces

La Miviludes, instance placée auprès du premier ministre, désigne arbitrairement, dans son dernier rapport, une quarantaine d’approches non conventionnelles comme susceptibles de conduire à des « dérives sectaires ». Beaucoup d’entre elles sont pourtant utilisées sans histoire par des milliers de Français.

« 4 Français sur 10 ont recours aux médecines dites alternatives ou complémentaires, dont 60 % parmi les malades du cancer », écrit le président de la Miviludes, Georges Fenech dans le rapport intitulé Guide santé et dérives sectaires. Il explique que « les dangers de ce marché alternatif de la guérison et du bien-être » tiennent essentiellement au fait qu’elles ne sont « ni réglementées ni validées scientifiquement ». Et qu’en outre « certaines de ces pratiques répondent aux critères de la dérive sectaire car elles sont le fait de « gourous thérapeutiques » qui exercent une véritable emprise mentale sur les malades, pour mieux les dépouiller de leurs ressources ».

Ce phénomène, présenté comme « exponentiel » et qualifié de « fléau », serait « préoccupant par le nombre de victimes ». « Dans la majorité des cas », ces pratiques auraient « pour socle le discours d’un personnage emblématique, qui dans bien des cas possède toutes les caractéristiques du gourou, ou bien de méthodes inspirées du courant New Age ».

Notons, au passage que, aux yeux de la Miviludes, le courant New Age constitue en soi une dérive. De même, dans ce rapport comme dans le discours tenu habituellement par la Miviludes et le ministère de la santé, une « thérapie non éprouvée, complémentaire ou alternative » est souvent abusivement assimilée à une « dérive thérapeutique ». Ce qui fausse complètement le débat.…

« Un nouveau mode de pensée = dérive sectaire »

Concrètement, comment distinguer une pratique simplement « alternative » d’une pratique à risque sectaire ? En effet, dit le rapport, « si la maladie est un point d’entrée facile pour les mouvements à caractère sectaire, toute dérive thérapeutique n’est pas forcément sectaire. Un médecin peut croire fortement à une thérapie non éprouvée, complémentaire ou alternative, mais qui ne porte pas de danger en soi ».

La réponse de la Miviludes est à la fois surprenante et logique. Surprenante, car elle stigmatise d’emblée toute pensée « différente », toute recherche d’amélioration ou de nouveauté hors les sentiers de l’Académie et du dogme matérialiste.


Robert Ménard, chroniqueur sur iTELE (à droite), est le seul journaliste  à avoir osé poser cette
question à M. Fenech, président de la Miviludes (le 15 juin 2011).

Logique aussi parce que beaucoup de citoyens savent aujourd’hui, à la suite des nombreux scandales sanitaires qui ont émaillé dernièrement l’actualité, combien le système institutionnel s’est compromis avec le pouvoir de l’argent et les intérêts économiques. Et la Miviludes est le dernier verrou idéologique maintenu par le pouvoir pour préserver le monopole médical face à l’explosion du nombre de démarches thérapeutiques.

La réponse de la Miviludes, la voici : « La dérive thérapeutique devient sectaire lorsqu’elle essaie de faire adhérer le patient à une croyance, à un nouveau mode de pensée. (…) Le gourou thérapeutique propose non seulement de soigner, mais aussi de vivre autrement. (…)  Comment reconnaître un charlatan ou un­ pseudo thérapeute sectaire ? [Il] vous présente une nouvelle vision du monde en utilisant des termes tels que : ondes cosmiques, cycles lunaires, dimension vibratoire, purification, énergies, cosmos, conscience ». Il s’agit là d’un « mécanisme d’emprise mentale destiné à ôter toute capacité de discernement au malade et à l’amener à prendre des décisions qu’il n’aurait pas prises autrement ».

Dispositif de vigilance

Bien sûr, d’autres critères peuvent apparaître (exigences financières exorbitantes, coupure avec la médecine ou avec la famille, etc.), mais cela reste en réalité exceptionnel. Les quelques affaires, très médiatisées, qui peuvent se rencontrer chaque année sont montées en épingle et présentées comme un « fléau ».

Hormis ces rares dossiers judiciaires, la Miviludes avoue en fait sa totale ignorance quant à l’ampleur du phénomène : « Les accidents liés aux pratiques non conventionnelle ne sont jamais répertoriés actuellement ». Elle annonce d’ailleurs qu’un « dispositif de vigilance » spécifique va être mis en place pour combler cette ignorance.

Donc, ce qui dérange la Miviludes et le gouvernement qui la finance, c’est que des thérapeutes non médecins s’occupent de Français qui souffrent, beaucoup d’entre eux d’ailleurs cherchant simplement à échapper à la dureté du système médical, à la mécanisation de leurs corps, à la froideur des soins prodigués, aux effets secondaires mortels du tout chimique, etc.

La  « liste noire » des principales médecines douces visées
Voici la liste des médecines non conventionnelles qui sont dans le collimateur de la Miviludes en raison de leur risque supposé de « dérives sectaires » :

Amaroli (traitement du cancer par ingestion de sa propre urine)
Anthroposophique
Ayurvédique
Biomagnétisme
La constellation systémique et familiale
Décodage biologique
Énergiologie
Ennéagramme
EMDR (eye movment desensitization and repossessing)
Fasciathérapie
Gemmothérapie
Gestalt-thérapie
Hamer (méthode) ou Médecine Nouvelle Germanique
Iridologie
Kinésiologie
Libération des cuirasses (MLC)
Médecine énergétique
Naturopathie
Ozonothérapie
Psychobiologie
Psychogénéalogie
Programmation neurolinguistique
Médecine quantique
Reiki
Résonance
Respirianisme
Simonton
Sophrologie
Tipi
Vittoz
Yunâni

> D´autres approches ou groupes sont également cités : néochamanisme, Kryeon, Tabitah’s Place, association Joie et Loisirs, instinctothérapie, massage ou apposition des ­mains, crème Budwig (en France : Kousmine), Rudolf  Breuss, Jean Lefoll, Scohy, etc.

La Miviludes précise que d’autres méthodes non citées ici (il en existerait environ 400 au total) ne sont pas non plus exemptes de risques.

Ces thérapeutes non conventionnels aident leurs patients – qui vont les voir alors même qu’ils ne sont pas remboursés (ce qui pourrait être considéré comme un indice d’efficacité de ces approches) – à rechercher les causes de leurs affections et les invitent à faire évoluer leurs pratiques ou en adopter de nouvelles. Par exemple arrêter de fumer ou de boire, manger plus naturel, manger moins, faire des exercices de détente (yoga, par exemple), méditer, voire prier, se faire masser, etc.

Rien de criminel ni de dangereux dans ces activités, sauf peut-être pour le monopole médical dans son aspect financier. Et sauf quelques rares cas de réelles dérives, qui sont fortement médiatisés.

La Miviludes aura beau jeu de clamer que ces approches ne sont pas « validées scientifiquement ». En effet, elles font souvent appel à d’autres paradigmes, auxquels est encore fermée la communauté scientifique, en tout cas en France. Car en Suisse, en Allemagne, en Orient, par exemple, les esprits sont plus ouverts. Mais le gouvernement français devra sans doute abandonner un jour sa volonté de régenter les corps et les esprits. De plus en plus, les patients veulent choisir leur mode thérapeutique : ils préféreront certainement guérir « illégalement » que mourir dans les protocoles des dogmes scientifiques et administratifs.

Les rapports de la Miviludes comme éléments de preuve

Mais d’ici là, les praticiens des médecines douces, de même que les particuliers qui auraient recours à ces pratiques, peuvent craindre un jour ou l’autre d’avoir des comptes à rendre à la justice. M. Fenech fut l’un des initiateurs de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance qui punit « tout refus de vaccination » (et également « la volonté d’en entraver l’exécution »), pour les injections obligatoires, de six mois de prison et de 3 750 euros d’amende !

Dans son rapport, la Miviludes indique qu’une « réflexion est menée avec les autorités administratives, judiciaires et ordinales sur les outils juridiques qui permettent de lutter avec efficacité contre les pratiques dont la mise en oeuvre présente un danger pour la santé humaine ».

Il y est précisé ce point important : « Les extraits des rapports annuels de la Miviludes sur la dangerosité de telle ou telle méthode ou sur des groupes ou des organisations peuvent servir d’éléments de preuve » (nous soulignons) au médecin qui est invité à lui « signaler », ainsi qu’au procureur de la République, toute personne, toute situation qu’il juge « à risque sectaire »…

> Bien évidemment, nous ne contestons pas la légitimité du gouvernement à intervenir pour donner un cadre et lutter contre les dérives. Le gros ennui, c’est que la « réflexion » menée avec les différentes autorités ne fait jamais place au débat contradictoire. Un « groupe d’appui technique sur les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique », placé auprès du directeur général de la santé, est chargé de concevoir « la politique de lutte contre les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique dangereuses, et de repérage des pratiques prometteuses ». Bref, de dresser une  « liste noire » des principales médecines douces à risque. Ce groupe ne comporte que des représentants du pouvoir, tous acquis à l’idéologie de la Miviludes et à la pensée académique. Il n´admet aucun arbitre et encore moins de représentant ou de défenseur des démarches étudiées et stigmatisées…

A lire également : Face à la Miviludes, la santé alternative joue la carte du « laisser dire ».

– Et aussi : l’interview par Ouvertures de Baudoin Labrique à propos de son livre « Quand les thérapeutes dérapent ».

– Même la « méditation de pleine conscience » est visée !

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

70 commentaires pour cet article

  1. Où s´arrêtera le délire répressif d´une pensée dominante ? Là où nous ne supporterons vraiment plus de nous livrer à la prétendue « science », qui n´est qu´une science technicienne limitée et souvent fausse, comme nos ancètres se livraient à la prétendue « religion ».
    « Science » souvent fausse comme celle pas si lointaine qui a élaboré des cosmétiques féminins au radium pour un teint « radieux ».

     

  2. @ olaf_le_preux : La science est fausse quans elle érige en vérité absolue ce qu´elle croit savoir sur le moment présent. En tant que processus de connaissance, elle est toujours nécessaire. C´est dans son application, surtout, qu´elle pèche…

  3. On ne peut pas interdire aux gens de trouver des solutions à leurs maladies, pour lesquelles la médecine actuelle ne peut rien sinon d´entretenir ces malades le plus longtemps possible dans leurs maladies pour son propre profit. Fenech veut faire oublier son passé sombre et louche en prenant la cape du cavalier blanc. A quand l´interdiction de l´homéopathie et de l´utilisation libre de l´herboristerie?

  4. Je ne comprend pas bien cette agressivité vis à vis de cet organisme qu´est la milivudes.

    J´ai parcouru ce fameux rapport et première constatation, il n´est nulle part fait mention de « liste noire » dans ce rapport…

    Les mots ont un sens et le terme « liste noire » utilisé par exemple dans le domaine aérien ou fiscal, implique des interdictions légales de compagnies aeriennes ou de pays considerés comme paradis fiscaux.

    Or la liste du rapport de la milivudes ne contient qu´une liste des méthodes évoquées dans le rapport et pouvant selon le rapport mener a des dérives. C´est juste une information…

    Sur le fond, en parcourant ce rapport, j´y vois un élément d´information à destination du public , des professionels de santé et des collectivités pour leur donner les clés qui permettent de faire le tri entre ceux qui utilisent une pratique en toute bonne foi et ceux qui s´en servent dans des buts malveillants ou purement pécuniaires.

    Le domaine de la santé est un domaine sensible et les gens atteints de pathologies parfois graves sont fragilisées psychologiquement et constituent des cibles idéales pour des gens malintentionnés.

    Si par la sensibilisation aux risques , on évite que ces personnes se fassent manipuler ou exploiter , c´est une bonne chose.

    Quant à la video que vous mettez dans votre article, je trouve qu´elle donne une bonne image du milivudes. Ce Mr Fenech parle posément, prend beaucoup de précaution dans les mots qu´il utilise et ne donne pas l´impression de vouloir etre une « police de la pensée ». Par contre je trouve que l´interviewver n´ a pas été très bon en coupant à plusieurs reprises la parole à l´interviewé et en ayant un ton, je trouve trop léger, sur des thèmes graves.

     

  5. @vladim : la Miviludes ne diffuse pas des « infos » mais des allégations non prouvées et des mensonges (cf. enfants maltraités par les sectes). Elle cloue au pilori comme suspects des groupes sans les avoir entendus ni étudiés scientifiquement ni contradictoirement. Ses listes ont l´apparence de données validées par l´institutionnel, alors qu´elles sont constituées de façon arbitraire. Le problème est qu´elles ont quasiment force de loi : elles peuvent jouer a priori contre vous en cas de procès.
    Vous dites « méthodes pouvant amener à des dérives » : quelle méthode est sûre de ne pas amener à des dérives ? La médecine conventionnelle ? Quid du sang contaminé? Du Mediator, etc.
    M. Fenech est un ancien magistrat : il sait ce qu´il faut dire pour faire passer son action au yeux du public et de la loi. Ce qu´il fait, descentes de gendarmerie dans des groupes de prière inoffensifs, par exemple, dénonciations calomnieuses, etc., c´est autre chose…

  6. Décidément, les gouvernements du capitalisme, à la solde des lobbies pharmaco-chimiques, n´ont peur de rien et ne reculent devant rien, pour asseoir leur monopole et spolier la liberté individuelle de se soigner sainement, plutôt que se laisser empoisonner par des produits de synthèse, chimiques et lourds en effets secondaires. Les personnes en bonne santé ne les intéressent pas, ça ne rapporte pas ! Je suis profondément choqué et scandalisé par ces méthodes maffieuses !!!

  7. Je trouvent ça totalement incroyable. Soi-disant les thérapies n´ont pas de recherche. Il y a des recherches en EMDR. Celle-ci a été importée et conseillée apr le DR David Serban Schreiber, elle est pourtant décriée. Je vous le dis, ceci est la liste des meilleures thérapies. Au plus c´est efficae, au plus elle a des chances de se retrouver sur cette liste. En tous cas celle que j´utilise au quotidien ne s´y trouve pas dommage ! Les lobby phrama sont pour tant américains et aux US, on ne dénonce pas les thérapies alternatives. On les conseille même en plus des thérapies dites classiques, allopathiques.

    Merci à Menard d´avoir parlé comme cela à Fennech !

  8. certaines pratiques manquent à l´appel : la pentanalogie, la reprogrammation de l´ADn , les séminaires de marche sur le feu,etc…
    ce ne sont pas gourous qui manquent…

  9. j´aimerais bien savoir dans quelle publication la psychanalyse a été validée scientifiquement… alors pourquoi la gestalt et l´EMDR, et pas celle ci dans la liste ??

    n´importe quoi ^^

  10. @mibemol:

    Je ne vais malheureusement pas être en accord avec vous. Les exemples donnés dans le rapport me semblent être crédibles et nier l´existence d´affaires de ce type me semble démontrer un aveuglement à défendre des choses qui ne le méritent pas forcément.

    Pour être très honnête avec vous, je suis très reservé à l´égard de ces méthodes alternatives qui, de mon point de vue, n´ont pas fait la demonstration scientifique de leur efficacité et de leur validité.

    Alors bien sûr, il y a des personnes qui utilisent ces méthodes et trouvent çà très bien mais cela ne constitue pas une demonstration scientifique valide.

    Je ne dis pas que ces méthodes sont forcément dangereuses mais vu qu ´elles utilisent plus ou moins des ressorts psychologiques, il existe un risque qu´une mauvaise utilisation puisse amener à de la manipulation mentale.

    Je trouve bon que la collectivité se soit dotée d´une structure comme la miviludes pour surveiller ces dérives potentielles afin de définir les indices permettant de les identifier.

    Ce n´est pas la première fois que je vois des attaques sur internet contre la miviludes et j´ai constaté, les fois précédentes, qu´elles venaient du même type de cercles dont je doute de l´objectivité.

    Pouriez vous indiquer les sources de vos affirmations (sous forme de liens vers des sites internet fiables et objectifs) concernant ces « descentes de gendarmerie dans des groupes de prière inoffensifs » à l´initiative de la miviludes ?

    Affirmer des choses , c´est bien, fournir des sources fiables qui corroborrent les affirmations, c est mieux et en plus cela me permettrait de nourrir ma reflexion.

    Cordialement

  11. @vladim : La question n´est pas tant de savoir si on est pour ou contre les méthodes calternatives ou complémentaires, que de savoir si elles sont étudiées de façon rationnelle et démocratique.

    Dans son principe, le travail de la Miviludes paraît légitime et même indispensable. Dans sa pratique, il est agressif, arbitraire et non éthique.

    Descentes de la Miviludes : elles son peu médiatisées. Renseignez-vous. Voici déjà 3 cas récents (parmi bien d´autres) :
    http://bit.ly/KcttzU
    et
    http://bit.ly/KiGvKX
    et
    http://bit.ly/98qFvC

  12. @mibemol:

    je suis allé voir vos trois liens:

    1) votre premier lien mene vers un article du journal de saone et loire intitulé: « Les membres d’Amour et Miséricorde livrent leur vérité « . Il s´agit de la seule opinion du fameux groupe de prière receuillie par les journalistes. Il n ´est pas étonnant qu ils nient toutes derives.

    En dessous de cet article il y a des liens vers d´autres articles du même journal qui donnnent le contexte de l´affaire et on y apprend que les informations judiciaires ouvertes l´ont été suite a plainte d anciens membres et de leurs familles. S´il y a plainte de quelqun, il n ´est pas etonnant qu il y ait enquete. Et enfin un autre lien du meme journal  qui tempere le soutien total de l archeveché de dijon dont se reclame ce groupe.Il y en a aussi un qu indique que mr fenech directeur du miviludes avait rendu lui meme visite à ce groupe en 2008 je suppose pour se faire son opinion.

    Donc je ne dis pas que votre lien n est pas interessant mais j´attends de voir les conclusions du juge en charge de l affaire

     

    2)Votre deuxième lien est un article d´un site qui s´appelle « sectes-infos » à charge contre le mivilude. Ce site depend apparemment d une association qui s est donné mission de defendre les « minorités spirituelles » et qui me semble est en pointe dans la lutte contre le miviludes donc on ne peut considerer ce site comme objectif.Il fait reference à un site autrement plus fiable celui du dauphiné sur une intervention de gendarmes sur commission rogatoire d´un juge d ´instruction suite à la saisine du procureur par le miviludes… cette source là  est fiable mais ne fait que donner une information sans dire si le groupe en question est inoffensif ou pas. Là aussi j´attends de voir les decisions de la justice.

    3)votre troisieme lien mene  sur un article du site où nous nous trouvons actuellement qui ne fait que transcrire le droit de reponse du directeur de l´organisme mis en cause qui porte des accusations contre le miviludes . Ca ne me semble pas illogique qu il nie et se defende, mais cela ne prouve rien ni dans un sens ni dans l autre.

     

    Bref pour faire une synthèse, vos liens ne sont pas ininteressants et les affaires en question méritent attention mais ils ne démontrent absolument pas que les enquetes de la gendarmeries n´étaient pas justifiées.

    Puisque vous paraissez assez bien informé sur ces sujets, vous auriez des infos sur les resultats des informations judiciaires ouvertes dans ces affaires ?

    Bonne journée

  13. j’avoue ma surprise ! 25 millions de français ne font plus suffisamment confiance à la médecine ! j’ai pu aider recemment, avec une de ces technique (probablement sectaire!), une jeune fille Dyslexique à qui tous les scientifiques non sectaires qu’elle avait rencontré ont dit « vous ne pourrez jamais lire ! » . he bien on a essayé, et après une douzaine d’années de soins reconnus, validés, répertoriés, scientifiques, et j’en passe, cette jeune fille a fini par lire une phrase pour la première fois, et croyez bien que ça a été un grand bonheur pour elle et pour moi . Et comble de l’ironie ça ne lui a rien couté, elle n’a rien signé, et va enfin pouvoir vivre une vraie vie ! et je me demande s’il est arrivé des histoire similaires (mais différentes) à ces 25 millions de français qui l’avouent, plus tous les autres qui ne veulent pas en parler. en tout cas je ne jette pas la pierre, il n’y a pas si longtemps je raisonnais avec le même dogmatisme scientifique , et si tous ces gens vont voir ailleurs, il y a surement une ou des raisons, leur a t on demandé ?

    Combien d’accidents médicaux (aléas thérapeutiques), de décès répertoriés dans la pratique de la science reconnue ?
    merci à la science pour avoir stoppé le nuage de tchernobyl à nos frontières.
    merci à la science pour ces aliments OGM dont on a pu voir des exemples des bienfaits, et toutes ces jeunes femmes qui ont pu bénéficier de l’effet de certaines pilules, mais chacun a surement en tête un exemple de tout ces bienfaits.
    je ne crache pas sur le progrès, mais il me semble me souvenir qu’un jour quelqu’un a dit  » chassez les marchands du temple ». au fond c’était une belle phrase !

  14. @ Le 29 avril 2012 à 0 h 00 min, René a dit :

    je dois vous dire que je suis retraité depuis 15 ans de l’industrie pharmaceutique

    ( du 16 décembre 1968 au 28 février 1998 ) , où j’ai fabriqué des produits pharmaceutiques

    pour des médicaments , je dois vous dire que des gens qui critiquent et accusent cette industrie

    de criminels et d’assassins ( sans donner les preuves , et pour cause ), il est interdit de rentrer

    dans nos usines ( celles-ci sont classées SEVESO 2 ) , nous-mèmes , nous avons des cartes electroniques ,

    de la société , la société dont je parle compte 105000 personnes à travers le monde .
    dont 28000 en FRANCE

    en ce qui concerne LE DEPUTE GEORGES FENECH qui était juge chez moi (LYON) , il est évident

    qu’il sait de quoi il parle , contrairement à ce que disent certains , la MIVILUDES est composée

    entrautre de médecins et de juristes , cette institution est directement rattachee au PREMIER MINISTRE ,

    en insultant la MIVILUDES ces gens insultent le GOUVERNEMENT FRANçAIS , en ce qui concerne la société

    dont je suis retraité , je suis soumis au secret professionnel , industriel et défense à vie ,

    lorsque je lis , que les praticiens REIKI et les médecines dites  » naturelles  » , celles-ci

    dans la majorité des cas , sont tres dangereuses et mortelles , car ces gens disent d’arreter la chimio

    ( je sais de quoi je parle ) et résultats ces malades qui se laissent piégés par ces charlatans ,

    meurent à cause de ces charlatans , ceux-ci disent qu’il suffit de ne plus penser au cancer pour

    pour que cette maladie disparaisse ( voir le méthode HAMER ce dernier , voici quelques années

    a éte emprisonné à FLEURY- MEROJIS , pour exercice illégal de la médecine et escroquerie ) , ce HAMER

    est planqué en Norvége , car il n’y a pas d’accord d’extradition entre la NORVEGE ET L’ALLEMAGNE

    comme par magie ( si c’était vrai ça se saurait , pour le coup ces

    charlatans , sont des criminels ) , je n’ai pas peur de dire que j’ai deja signalé des sites à la MIVILUDES

    et je continue à le faire

    cordialement

  15. Je voudrais signalé mon médecin généraliste à cet organisme, en effet il m’as conseillé de boire 1,5 litre d’eau par jour et faire de l’exercice. Il m’a dit que je devais arrêter les aliments gras et me fait reprendre rendez-vous dans 15 jours en plus je dois lui donner 23 euro. Comment puis-je déclarer cette dérive sectaire me demandant de l’argent, m’obligeant à suivre un traitement avec des produits dangereux pour la santé, ils sont pleins d’effets secondaires néfaste et la liste de ces effets n’est pas exhaustive, de plus je dois changer ma façon de vivre sans quoi je risque de graves conséquences (selon lui). Il me fait peur.

  16. Moi je pense qu’il y a des bonne et des mauvaises personnes il faut faire attention à tous dans la vie il y a et il auras toujours des escrocs dans tous les domaines ma mère à servis de cobaye mais pas dans une secte pour traiter les nouveaux traitement monsieur qui a travailler dans la fabrications de médicament que pensez vous de ça ? facile de dire signer ici s est un nouveaux traitement ok on ne force pas les gent a signer mais on vous dis a part ça on peux rien faire pour vous.
    Le choix il est ou dans ce cas vous savez ce que s’est de perdre 7 personnes de votre famille du cancer je suis contre les secte biensur mais je suis contre aussi des produits chimique que vous en laboratoire vous fabriquez soit disant pour sauver des vie une autre question combien de médicament on été retirer exemple le …… qui soulager mes migraine il fonctionnait très bien 20 ans après on dis attention danger cela me fait rire vous savez aussi bien que moi ce qu’il y a dans une perfusion de chimiothérapie quand je voix le mot …….. Je ne dirais pas les noms des produits la aussi ça fait peur non quand on regarde bien les notices faire attention si ….. Aussi ……. Alors vous répondez quoi a ça ?
    Il y a des bon laboratoire pharmaceutique mais aussi des mauvais alors arrêter de mettre tous le monde dans le même bateaux.
    Essayer de fabriquer des médicaments naturels et non chimique et qui fonctionnent sans risque pour l’être humain par contre je dis aussi ne vous substituer en aucun cas dans avis medical fournis par votre médecin ou pharmacien je sais vous pensez il est contradictoire celui la .non on a pas le choix .

  17. Les médecines douces sont des pseudo-sciences qui sont faites pas mal d’arnaques. Il faut être vigilant contre les dérives sectaires. C’est hypocrite quand certains écolos s’attaquent aux Ogm en remettant en cause la recherche et ne sont pas objectifs contre les lobbys de ne pas dénoncer ces dérives d’arnaques et sectaires.

  18. Je crois qu’une fois de plus, la vérité est au milieu.
    Il faut reconnaître certains mérites à la Miviludes. Elle a contribué à la lutte contre certains mouvements profondément sectaires et dangereux. Son travail de veille est utile et doit être encouragé.
    Par contre, il faut reconnaître que dans certains cas, le travail d’analyse manque de profondeur. En effet, classer la sophrologie dans cette liste fait preuve d’une méconnaissance totale des principes fondateurs de la démarche (A lire : http://www.relaxationdynamique.fr/sophrologie-et-derives-sectaires/).

    Le véritable danger ne vient pas de la sophrologie mais du refus de l’état de structurer et encadrer cette profession en dépit des demandes des différentes syndicats. Avec un cadre nous aurions la possibilité de limiter (à défaut d’exclure) les amalgames et les dérives avec des pratiques inappropriées. Cette absence de règles ouvre la porte à des abus qui sont vus comme un reflet de la profession. Cela revient à condamner toute une profession pour quelques uns… est-ce juste ?

  19. @Sabine : « Reconnaître certains mérites à la Miviludes ». D’accord avec vous, en partie. Je l’ai fait ici par exemple :
    http://debredinoire.fr/16-du-positif-dans-la-chasse-aux-sorcieres-antisecte-a-la-francaise
    Mais le parti pris de cet organisme, qui ne fonctionne pas avec la rigueur qu’on attendrait, qui évite toujours de se confronter à ceux qu’il dénigre, qui fuit le contradictoire, conduit à une suspicion généralisée pour le « naturel » et le « non validé par la science ».
    Vous parlez de la sophrologie, mais la plupart des démarches non conventionnelles sont dans ce cas et chacun croit qu’il existe bien des « sectes » mais pas son propre groupe ou sa démarche. Et applaudit en conséquence la Miviludes… jusqu’à ce qu’il se trouve dans le collimateur du conseil de l’ordre des médecins, des médias, de la gendarmerie ou du fisc.
    Ce qui est le plus dommageable, à mon sens, est l’esprit de guerre civile qu’elle entretient, alors que la recherche de compromis, l’étude objective, le débat contradictoire, comme cela se fait très bien dans d’autres pays, pourrait faire de grands progrès à tous.

  20. Fukushima, les ondes électromagnétiques, l’aspartame, les OGM et Tchernobyl font certainement partie des sectes autorisées. Les loges maçonniques pas moins.

  21. @Sabine PERNET : la vérité serait au milieu … mais au milieu de quoi ? Il faudrait déjà pouvoir synthétiser ce salmigondis de « sectes » pour en déterminer un « milieu ». La vérité est que ces Miviludes sont pétris de l’air du temps, cartésiens, matérialistes et dominateurs. Qu’ils foutent la paix au peuple.

    La plupart des gens qu’ils croient décrire dépense ou gagne à ces médecines des chiquenaudes sans s’être oppresseur ou victime de quoi que ce soit, et si c’est pour expérimenter à perte et que ça les arrange, c’est leur problème, la science évolue aussi de cette manière.

    Ces Miviludes, des chasseurs de « sorcières », sont les dignes successeurs des inquisiteurs de la haute époque.

  22. Soyez positif tout ceci dure depuis des décennies,
    je suis né dans un milieu semblable magnétiseurs et médecine modernes de pointe
    dont tout le monde bénéficie aujourd’hui
    ou j’ai vu de vrais miracles alors que la médecine officielle se disait incapable a guérir, personnellement je milite pour ce qui est sérieux dans ce domaine depuis quarante ans, le président Mitterrand a utilisé ces médecines alternatives un peu tard dommage pour lui, mais sans jamais les reconnaitre, médecine complémentaires par excellence, art de vivre, hygiène de vie, prévention, elles permettent de faire avancer le monde malgré leurs gourous !!
    Mais oui c’est vrai il y a des Charlatans ! oui il y a des sectes, et alors
    il faut essayez mais pas trop tard ! trouvez ses thérapies ses thérapeutes ce sont des sciences humaines
    rassurez vous même des médecins de médecines générales sont pour tout ceci aussi a condition qu’ils soient ouverts et honnêtes

  23. LOL j’ai fait de la sophrologie quand j’étais enceinte et c’était remboursé par la Secu. 🙂 Je ne savais pas comment j’étais en danger… ooooooer!

    Ce torchon est bon pour la poubelle. Quel gaspillage d’argent, encore!

  24. ben voyons ! à quand l’interdiction du yoga et de la méditation aussi ? les enflures ! et personne ne réagit ? donc, ces politicard pourris-vendus sont bien à l’image de leurs électeurs : infiniment cons.
    leur but ? certainement pas notre bien être, notre bonne santé. malades et fragilisés, ils pourront nous faire subir encore bien plus. à éliminer dare dare donc.

  25. en même temps il parle des dangers de la manipulation^^ et les médias eux, ne le font pas biensûr.
    La dette publique n’est pas non plus un vol du peuple par les banques…couvertes par les gouvernements…
    Et les nombreux scandales médicaux et médicamenteux c’est rien peut-être et on n’aurait pas pu l’éviter…?^^ Risible tellement c’est gros « protectionnisme » et répression…
    Ils brandissent le spectre de la peur…mais quand est-ce qu’on va nous le peuple se prendre en main?! pour les déloger du haut de leur grandeur usurpatrice et les remettre d’où ils viennent, du fin fond des ténèbres de la bêtise crasse et de tous ses vices.

  26. Ping : Le gouvernement publie sans débat contradictoire une liste noire de médecines douces | Zenitude – le blog

  27. Il y a tout de même des avantages à se référer à des études scientifiques, en tant que Statisticien je considère que l’on peut toujours mener une étude qui démontre des effets. C’est ce que l’on fait tous les jours dans l’industrie, pour valider que l’on a cerné la vraie cause d’un problème. C’est infiniment mieux que de ne se référer uniquement qu’ à des opinions. Prenons l’exemple de l’eau « curative » Kangen. Depuis des années des distributeurs ont répété beaucoup de bêtises sur ses bienfaits. Mais maintenant, La Miviludes ne va pas aimer, il existe plusieurs centaines d’études scientifiques qui démontrent que cette eau est bien thérapeutique : http://eaukangen.fr/etudes-scientifiques/

  28. « L’objectivité n’existe pas en médecine classique, puisque les médecines alternatives sont écartées et leurs études discréditées par les gardiens du dogme allopathique qui détiennent tous les postes clefs du milieu médical, mais n’utilisent pas les bons instruments pour étudier et mesurer le fonctionnement de l’homéopathie. » Feu Sylvie Simon. On peut remplacer homéopathie par la liste ci-dessus

  29.  » Les médecins prêtent serment au début de leur carrière..mais savaient-ils à ce moment là que les laboratoires pharmaceutiques dépensaient 25 000€ par an et par médecin pour les influencer  »
    Extrait du reportage : Cash investigation – Les vendeurs de maladies

  30. ce fenech est un fleau a lui tt seul aux pires temps de l’inquisition: la vie et son expression dans sa diversité le panique; c’est un grand malade a qui on devrait lui faire bouffer ce qu’il aime c’est a dire ; vaccins, chimio, rayons, medicaments chimiques, ogm/agm, chemtrails,
    totalitarisme exacerbé etc..etc..et franc-macon oblige d’aller se faire benir le dimanche
    a l’eglise, s’il lui reste une ame

  31. Oui, tant de groupes, tant de professions entières souffrent, hier encore les éleveurs porcins pliaient sous la pression de l’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne. Il y a tout à revoir en France et la loi du plus fort n’est pas la loi juste.
    Yanis Varoufakis a appelé à la révolution en France pour clôturer son discours à la fête de l’humanité. Il me semble que Montebourg, Mélenchon, Dupont-Aignan et Régis Debray, Michel Onfray, Marie-France Garaud, Jean-Pierre Chevènement, Michel Rocard et d’autres souhaitent un changement pour le bien de la France. Sans compter tous ceux qui attendent une prise de conscience de l’ensemble des français pour participer activement au changement. Mais voila, seul l’ensemble des français unis peut faire bouger les choses.

  32. Je suis vraiment écoeuré de voire cette liste franchement il faut pas mettre tout lle monde dans le même panier j ai suivi moi même 1 stage de reiki 1er degré je ne vois pas où c est 1 secte et ma femme et naturopathe diplômé et je ne vois toujours pas ou est le problème c est politicards qui s en foutent plein les poches depuis des années sont a la soldes des multinationales pharmaceutiques comme beaucoup de généralistes et de pharmaciens ce qui compte aujourd’hui ce n est que le fric uniquement le fric lesmalades en s en fou royalement alors évidemment avec ce qui touchent ils nous dirons que ce n est pas vrai mais chacun de nous a dans ces amis ou famille quelqu’un qui travaille dans le milieu médicale et la on en apprend de bonne alors je dirais qu une chose messieurs les politiques arrêter de vous prendre pour ce que vous n êtes pas et laisser les gens se soigner comme il l entende nous ne plus des enfants et surtout des cons nous avons juste compris votre manège que le fric reste entre vous les tetes pensante et continuer à empoisonné les monde

  33. Bonjour,
    Je veux bien vous amener la preuve par l’expérience que vous faites erreur. J’ai refusé de pratiquer en conscience un don qui me permet de communiquer avec des personnes handicapées ou même de montrer une sorte de ‘main verte’ qui fait pousser ce que je plante et sans racine. Maintenant au niveau de l’analyse et du psychisme, je peux apporter des preuves par l’image que ce que tout un chacun croit « penser » est complètement psychotique. Par l’image? Oui, je prends votre appareil photo si vous le souhaitez et vous permets de découvrir ce que vous ne voyez ordinairement pas. Maintenant, ce courrier passera comme d’habitude à la trappe, à moins que vous soyez curieux pour oser remuer vos propres schèmes. Cdt

  34. Je ne crois pas que la MIVILUDE pointe ces pratiques pour dire attention ce sont des dérives sectaires, mais elle dit a risque de dérive sectaire. Ca ne signifie pas que tous ces praticiens sont des gourous, mais bien que des personnes malintentionnées ou dangereuses se font passer pour des praticiens de ces disciplines, du fait qu’elles ne sont pas règlementées. Il est impossible de les règlementer car en effet elles sont très nombreuses et de nouvelles apparaissent chaque année. L’objectif de la MIVILUDE est bien de différencier un praticien dangereux de tous ceux qui pratique leur discipline sans danger pour leurs consultants.

    • Ce que vous dites, c’est la théorie, c’est le discours de la Miviludes pour ne pas apparaître comme discriminatoire. Dans la pratique, elle (et les antisectes en général) milite CONTRE les médecines douces, car, pour elle, il n’y a qu’UNE médecine, la médecine conventionnelle. Le reste est de la « charlatanerie » et de « l’escroquerie » (lisez ses rapports) puisque ne reposant pas sur des « preuves » scientifiques.
      Sinon, pourquoi refuse-t-elle d’intégrer les approches différentes dans le système de santé, en les accompagnant de certaines procédures pour en garantir l’éthique, comme le font nos voisins européens ? Lisez cette instructive audition et vous comprendrez.

  35. les médecins scientifiques sont arrivés les derniers, toutes les médecines traditionnelles n’ont pas été étudiées scientifiquement et pourtant revues aujourd’hui elles proposent de véritables bien fait à la santé qu’elles soient curatives ou préventives

    je n’ai jamais utilisé l’allopathie par ce qu’elle ne m’inspire pas la guérison
    ne riez pas je pense qu’il faut avoir confiance au traitement qui est imposé si on veut avoir un résultat positif

    avoir un style de vie pour essayer d’éviter les maladies s’est déjà une marginalité

    faire son choix de traitement, ne passent pas forcément par un gourou , mais des gourous y’en a partout le médecin allopathique comme les autres donnent ses directives.

    à toutes les époques les religions, les communautés religieuses ont dispensé des
    soins des prières et des saints responsables de guérisons, ils y en avaient ( certains) ‘comme aujourd’hui, qui avaient l’inquisition aux trousses et d’autres pas….

    par contre il y avait des résultats positifs ….. ou rien ……
    mais je n’ai jamais entendu parler d’hécatombes en médecines douces comme en allopathie ou de destructions comme en chirurgie esthétique

    quand on est malade c’est de N O T R E corps qu’il est question ; nous en sommes propriétaire , nous ne portons pas de signes de marques d’esclavages : alors respectez nous nous décidons pour nous …..

    certes, il y a des personnes + faibles que d’autres et des charlatans qui les repèrent ….
    c’est en amont qu’elles auraient pu être reconnues et protégées

    les soignés-ées en allopathies essaient , complètent en médecine douces
    lorsque que la maladie est criarde il est rare que les malades n’essaient pas l’allopathie
    et s’ils ne le font pas c’est sans doute à ce stade qu’il y a pression extérieure …..

    c’est là que serait nécessaire prévention et mise en garde. mais il n’y a pas d’information, qui pourtant serait moins cher que l’entretien de la police spécialisée Mivil

    à opposer les médecines il y a ce risque de zapper l’allopathie si la maladie est grave et Milvil prend ce risque !

  36. Ping : Le gouvernement publie sans débat contradictoire une liste noire de médecines douces | Le journal participatif et citoyen !

  37. je comprend tres bien que Le monde médico pharmaceutique tire sa richesse du soin et non de la guérison. Le soin est lucratif et il permet de conserver le client en vie. La guérison c’est la disparition du client.

    il manque dans la liste c’eux qui distribue les antidépresseur comme des smartise
    juste un exemple une ado qui se présente avec une crise d’ado
    et hop vous ete Bipolaire les antidépresseur a gogo résultat des effet secondaire (( BIPOLAIRE

    le pessimisme le défaitisme et le scepticisme
    le pessimisme = complice du négatif ( les pessimistes affichent un négativisme
    le défaitisme = transforme tout le positif
    le scepticisme =impossible d’atteindre une certitud

    le pessimisme le défaitisme et le scepticisme
    le pessimisme = complice du négatif ( les pessimistes affichent un négativisme
    le défaitisme = transforme tout le positif
    le scepticisme =impossible d’atteindre une certitud

  38. « Pas de validité scientifique » ils ont le toupet d’user de cet argument alors que certains diplôme d’état paraméd français nont tjs pas accès à la recherche dans leur cursus de formation.
    Lamentable, dogmatique, sans debat contradictoire. Outrée de voire apparaître certaines techniques comme la fasciatherapie bcp plus efficace que la Kine dans certains cas de figures.
    Ce n’est pas la méthode qui pose problème mais celui qui l’utilise.
    On pourrait aussi penser l’accompagnement des malades qui ont recours à ces methodes, se demander ce qu’ils vont Y chercher, que manque til à la médecine occidentale ? Quelle place au lien corps esprit ?

  39. La miviludes pense pour nous. Mais elle oublie la secte d’état dans sa liste. La psychiatrie n’a rien prouvé qui soit biologique. Elle repose sur la croyance que la psychopharmacologie c’est à dire l’auto-destruction par la drogue et la dépendance ou le dommage cérébral par les convulsions artificielles vont résoudre toutes vos difficultés. La psychiatrie drogue, sépare, endoctrine ses victimes. Elle est la plus puissante des sectes. Une vraie secte cette fois.
    http://depsychiatriser.blogspot.fr/2014/11/les-derives-sectaires-de-la-psychiatrie.html
    http://depsychiatriser.blogspot.fr/2015/09/psychiatrie-une-secte-pharmacologique.html

  40. Il y a quelques années, dans une vieille ferme restaurée, j’ai crée un centre de formation et d’accompagnement en « méthode naturelles de santé ». Un jour, un de mes « élève », qui travaillait à France-Télécom, m’explique que comment savoir si mon tél. fixe est sur écoute. Je fais le test et effectivement j’étais sur écoute. Le lendemain je téléphone aux RG du lieu, en leur demandant de bien vouloir vérifier qui m’avait mis sur écoute. Il m’est répondu qu’il n’était pas possible que je sois écouté sans intervention de la justice et pourquoi je pensais être sur écoute. Je répond que j’en suis certain car c’est un ami de France télécom qui m’a prévenu. Le lendemain je n’étais plus écouté. Régulièrement, sous des prétextes anodins, je recevais la visite de l’agent local des RG, jusqu’à la visite du sous directeur des RG, accompagné d’un sous-fifre zélé et légèrement agressif. Nous avons parlé de mes pratiques, des résultats, des méthodes. La fin de l’histoire est surprenante, Le sous directeur, séduit par les pratiques et désireux de se libérer de certains « troubles », est venu suivre une série de formation. Nous avons alors sympathisé et il m’a parlé de son métier et de ce qu’on lui demandait de surveiller. Tel qu’il l’exprimait, c’était un mélange de préservation des personnes et des normes, le contrôle de toute personne sortant de la « normalité établie », ce qui semblait être la priorité de son action.

      • bonjour comment expliquer que certaines methode énergétique sont utiliser dans les hôpitaux et apres dire que cette pratique est une secte de plus cette utilisation est utilise et fait ces preuve en allemagne,france (timode),Espagne,suisse,angleterreet j’en passe vous avez deviner c’est le reiki.

  41. N’importe quoi cette liste et tant qu’a y être ajoutez-y la médecine traditionnelle qui tue des millions de personnes chaque année avec la chimio et autres médicaments toxique pour enrichir un petit groupe conrrompu au pouvoir. Il ne faut pas prendre les gens pour des cons, cette époque est révolue!

  42. Si vous avez mal à la tête le médecin classique vous marque de l’efferalgan ou du doliprane. Le thérapeute dit non conventionnel vous dévoile la cause et vous explique comment remédier à la chose. Mais bon au royaume des imbéciles il y a beaucoup de rois potentiels.

  43. C’est sûr que les médecines douces ont permis de sauver des millions de femme qui seraient mortes en couche, des millions d’enfants de la coqueluche, les gens de la tuberculose et j’en passe.

    • Oui, les médecines douces ont sauvé – et sauvent encore – des millions de femmes, d’hommes et d’enfants dans le monde entier, et notamment dans les pays émergents. Même l’OMS le dit…
      Il ne faut pas opposer les deux approches (conventionnelle/occidentale et traditionnelle/naturelle) : elles sont complémentaires !

  44. bonjour ,mr martin-lagardette oui je suis d’accord avec vous mais pourquoi alors ceci reste secret et de pas en parler a la television moi je vois beaucoup de médecin,infirmier et des membres du cnrs mais quand on discute avec eux ,on en parle si je puis dire en murmure peur de la reactions des superieurs.
    j’ai parlé avec un médecin urgentiste je ne voulez pas lui dire ce que je fessais ,je lui ai dis ;il m’a répondu « d’accord je suis médecin mais tu sais je suis d’abord un scientifique et dans la sciences il y a des chose que on ne peut pas expliquer ca fonctionne mais le dire on en est incapable ca marche on ne s’est pas pourquoi.
    hier j’ai regardé une emission televisé sur une énorme entreprise ou un super electro aimant est enterré avec un super appareil photo de plus de 35 tonne cela coute enormement d’ argent cette recherche sert a savoir comment l’univers s’est construit avec quelles particule,atome …….. pourtant on vie alors pourquoi chercher une explication a ceci je vais vous le dire cela touche l’egot ne pas trouver de solution,la cause tous simplement on ne s’est pas,pourtant les scientifiques eux ils y croient mais non pas encore la solution pour moi s’est pareil que les alternatives ca fonctionne mais on ne s’est pas pourquoi alors arret ‘on de cherche et soyons complémentaire et non opposé.

  45. Gilquin, en science, on sait très peu de chose, surtout sur comment/pourquoi ça marche. L’étude des effets d’un médicament (ou autres) repose sur l’effet probable clinique (est ce que ça marche ou pas, à quelle probabilité que ça soit ça, on parle toujours de probabilité que ça soit vrai, il y a toujours un doute) et jamais vraiment comment ça marche, l’aspirine a été utilisé des décennies avant que récemment, on ait compris comment ça marche. Les « médecines douces », c’est pareil, je dirai que bien des gens s’en moquent un peu de comment ça marche, mais ils se demandent si ça marche.

    il y a plusieurs soucis avec les médecines douces :
    1_ les effets/bénéfices n’ont été pas étudiées de manière scientifique, c’est à dire avec un vrai protocole : une cohorte de personne définie, plusieurs groupes créés, qui vont recevoir ou non le traitement (ou la cure), un relevé détaillé de l’étude, d’un rapport/suivi pour chaque individu, etc…
    On se base depuis des décennies sur les dire de personnes, qui vont affirmer avoir guéris des centaines de personnes, c’est peut être vrai, mais l’esprit humain voit parfois ce qu’il a envie de voir, et peut omettre les échecs, les « demi-teintes », la science a besoin de mesure notamment statistique pour dire s’il y a une probabilité que ça soit vrai.

    Les revues scientifiques (ce sont les études qui analysent les études publiés sur une problématique) sur ces autres manières de soignée, « critiquent » très clairement le manque de méthodologie des études publiées avant 2010 (des études menées sur peu de personnes, sans groupe témoin, sans analyse statistique). Ce n’est pas parce que les scientifiques ne veulent pas y croire, c’est juste que la méthode présentait laisse sceptique. Il y a un peu plus de sérieux ces dernières années, mais il faut quelques années pour réunir les données suffisantes, les analyser etc… Et puis, il faut savoir, qu’en science on ne sait toujours pas si une pomme par jour éloigne le cancer, j’ai plus les chiffres en tête, y a des études qui diront, que c’est vrai, d’autres aucun effet et certains l’effet inverse.

    A l’heure actuelle, les études assez sérieuse sur les médecines douces « énergétique » ne montrent aucun effet sur les guérisons (il n’y a pas/assez de différence entre groupe témoin/traité), mais elles semblent apporter une aide au patient (réduction de la douleur, réémission plus courte, etc…).

    Et comme, il a été dit, elles sont complémentaires de la médecine actuelle.

    2_ Pour mener une étude, il faut une méthodologie (que n’ont pas les personnes n’ont éduquées pour ça) et un des soucis méthodologique : c’est celui qui fournit le soin. Dans le cas d’une étude de médicaments, le soin est apporté par le médicament, dont la formule est connue, s’il est fait en Chine ou Allemagne, ça reste le même, mais dans le cas de soin par énergie, c’est un Humain qui prodigue le soin, il n’est jamais le même. Sauf si on arrive à montrer qu’un magnétiseur X et Y sont de qualités équivalentes, mais j’en doute.
    Donc menez un étude par exemple sur le magnétisme, revient d’une part à tester un magnétiseur face à 2 groupes de personnes, l’un sera magnétisé l’autre non (témoin), mais l’étude ne sera valable que pour ce magnétiseur et non pas à l’ensemble des magnétiseurs. Et de refaire ce test avec d’autres magnétiseurs et des personnes (qui n’ont pas ce don) mais qui font faire semblant de l’être.

    3_ Réaliser une étude, en plus du protocole, nombre de patient, praticien, il y a des soucis d’argent, et soucis de neutralité (une étude environnementale financée par des groupes pétroliers ça laisse douter sur les résultats, pareil si l’étude est publié par les magnétiseurs de France, est ce que l’étude serait recevable) etc…

    4_ Un domaine non structuré : donc qui peut amener à des dérives sectaires, les personnes qui consultent sont très souvent en détresse psychologique et très facilement influençable. Par ailleurs, c’est souvent des activités non déclarées financièrement alors que ça peut brasser pas mal d’argent. Et comme elles ne sont pas structurées, il n’y a pas souvent de consensus, on a actuellement plusieurs écoles de Reiki, avec des enseignements différents par exemple

    Conclusion, la médecine actuelle a besoin d’autres médecines, tout simplement parce qu’elle a oublié un fait importe, c’est que l’humain est un être sensible. Les médecins ne sont pas formés ou peu (pas assez) et non pas le temps, sont en effectif réduit, à l’accompagnement psychologique, je vais pas dire qu’ils voient leur patient comme des objets, mais y a parfois des manques de tacts, de contact humain, de chaleur, chose qu’apporte les autres médecines, et c’est à mon avis en cela que fonctionne.
    On sait actuellement que le mental, l’entourage, cadre de vie, influence très fortement la guérison d’une personne, les médecines douces peuvent y contribuer. Mais, je pense qu’il ne faut pas laisser n’importe qui, faire n’importe quoi. Car même si une méthode fonctionne, il faut éprouver l’opérateur, via des examens, certificats etc… avoir un cadre d’exercice
    Je trouve inadmissible le rejet pur et simple d’une des deux formes de médecine, à lire certains, la médecine scientifique devrait disparaître au profit des médecines douces, tout comme la science devrait disparaître etc… aucune demi mesure.

  46. Ping : Aveugle face au péril islamiste, la Miviludes voit des « sectes » partout ailleurs | Débredinoire

  47. Ping : Blinded by his anti-sectarian obsession, Miviludes leave a free field to Islamist terrorism | Débredinoire

  48. Maintenant que les bactéries pathogènes telles que les staphylo doré et autres agents mortels ont développé des résistances à tous les antibiotiques que l’homme a créés, les hôpitaux sont bien contents de retrouver les huiles essentielles à spectres différents pour enrayer le développement de ces pathogènes … alors arrêtons de tout mélanger et de mettre dans la liste des sectes les outils naturels que l’académie de Médecine n’a malheureusement pas encore intégrés dans l’enseignement de la Médecine. Il y a 15 ans, l’osteopathie aussi était traitée de technique sectaire par les ignorants qui ne connaissaient pas la complexité de son enseignement. Maintenant elle est reconnue et a disparu de la liste des sectes. Ce qui est classé comme sectaire aujourd’hui ne le sera plus dès lors que la technique sera suffisamment codifiée et comprise par les ignorants. La naturopathie est officiellement reconnue et remboursée en Suisse parce qu’elle bénéficie d’un enseignement suffisamment structuré. C’est en train de se mettre en place en France mais il faudra encore quelques années, le temps de nettoyer la place de certains charlatans qui salissent ce métier. one ne peut donc pas etre catégorique et rejeter toute une technique en ne montrant du doigt que les charlatans qui usurpent ces appellations en suivant seulement un week end ou deux de formation. Parmi les médecins, il y a aussi des personnes formidables qui sauvent des vies , mais aussi beaucoup d’escrocs qui signent des arrets maladie bidon et soignent au gré des avantages qu’ils tirent des labos qui leur financent leurs séminaires .. tout n’est pas noir ou blanc .. il faudrait plus de discernement pour trier dans chaque métier le bon grain de l’ivraie.

  49. La chasse aux sorcières n’est pas nouveau et les médecines alternatives ont toujours été dans le collimateur

    exemple 1 : en 1979 dans une émission qui s’appelait Parlons médecine avec le professeur Escande et le docteur Dolto, le sujet était sur la mésothérapie. A votre avis il s’est passé quoi lors de cette émission ? La réponse ici http://www.ina.fr/video/CPB79053018

    exemple 2 : dernièrement sur france 2 ou france 5 il était question de la résistance des bactéries aux antiobiotiques et pourtant nous connaissons depuis 40 ans les vius comme bactériophages mais bizarrement cette technique a été mise aux oubliettes par quoi ?

    2 vidéo que je vous invite à regarder
    http://www.ina.fr/video/CPB87003731/une-heure-en-cellule-les-cellules-1ere-partie-video.html
    http://www.ina.fr/video/CPB77057757/et-mon-corps-defendant-les-cellules-2eme-partie-video.html

    Depuis bien longtemps je me suis intéressé aux médecines alternatives mais surtout de quoi nous sommes constitués, c’est à dire de l’eau à 99,1 % d’eau dans la cellule. Cette eau qui nous hydrate, nourrit nos cellules, nettoie est de plus en plus polluer. La meilleure des techniques est l’osmose inverse et par rapport ce que l’on peut dire à ce sujet, il reste des minéraux à la sortie.

    https://www.idrogen.fr/16-osmoseur-domestique

    une eau qui fait parlé d’elle est l’eau hydrogénée, antioxydante, puissante mais sélectif dans les radicaux libres. Pas besoin d’alcaliniser l’eau car le corps à des systèmes tampons.. Il faudrait boire des eaux à un pH au delà de 9 et en grosse quantité pour augmenter hypochlorhydrie chez les personnes.

    l’eau hydrogénée c’est + de 600 publications à ce jour
    https://www.youtube.com/watch?v=xu-rbDMdFZg

    A très vite sur http://www.idrogen.fr

  50. J’ai été amené à rédiger pour un Editeur parisien un texte sur l’aide des TIC à l’évolution de la médecine. Ayant plus de connaissances dans le domaine des réseaux que dans celui de la médecine, j’ai été amené à faire des recherches pour consolider mes argumentaires. Surprise, surprise ! Chaque pays a sa propre vision des choses et les Français ne semblent pas savoir que la mondialisation galopante conduit à établir des normes internationales sur la définition et la valeur des thérapies. J’ai été très surpris de voir que Miviludes ne semblait pas connaître les normes ISO et la terminologie de l’OMS. Une ligne Maginot virtuelle semble nous protéger du nuage de Tchernobyl et des décisions du GATT et du CETA, etc. De même, les versions françaises et anglaises de Wikipedia se contredisent. La lecture sur Internet des revues américaines JAMA et Journal of CAM décrivent un monde médical qui est à cent lieues des concepts franco-français et pourtant la carte Vital repose sur la norme ISO « ICD-10 et 11 » associée au DMP. On est dans le déni de cohérence médicale et pourtant l’ISO a préparé des normes pour la phytothérapie (décédée en France pendant l’occupation) et la médecine chinoise. J’ai prudemment laissé de côté ces incohérences tricolores et je me suis concentré sur la médecine du futur que les capteurs et actionneurs électroniques, actuellement en développement, vont nous apporter. Je crains que les Français (et la Mivilude) ne se réveillent un jour devant des réalités assez douloureuses.

  51. Un grand merci à la MIVILUDES, aux hommes et aux femmes qui travaillent durement pour nous protéger des sorciers d’aujourd’hui et de demain.

    • Dommage qu’ils le fassent sans l’éthique ni la rigueur pourtant indispensables dans ce genre de démarche.
      Mais ce n’est pas grave, car les méthodes alternatives progressent inexorablement, malgré le barrage des « antis » : les guérisseurs travaillent de plus en plus avec les hôpitaux et les chamans ont désormais droit de cité…
      JL ML

  52. Eh bien moi je suis d’accord pour mettre la sophrologie sur la liste noire. J’en ai consulté une pendant 1 an et tout ce que j’ai gagné, c’est de perdre ma confiance en moi et pas loin de 1000 €.
    Ça marche à la « pensée magique », comme dit Onfray au sujet des psychanalystes : si vous témoignez que ça vous a fait du bien, on vous répond « ben vous voyez c’est efficace » ; si au contraire vous dites que ça ne fait rien, on vous répond « ah ben oui, c’est normal, si vous n’y croyez pas, si vous avez des pensées négatives, ça peut pas marcher… » Heureusement qu’on n’a pas besoin d’avoir des pensées positives quand on va chez le dentiste pour qu’il nous soigne une carie.
    Déjà j’ai commencé à avoir un doute quand après 10 séances, elle me dit que je peux le faire chez moi tous les soirs, pendant une petite 1/2 h, que maintenant j’ai vu comment on fait. Ah bon, parce qu’un kinésithérapeute par ex, il va nous dire qu’on peut le faire soi-même sous prétexte qu’on l’a vu faire ? Et s’il faut le faire tous les soirs, c’est que l’efficacité est très courte… En sortant de la séance, on se sent un peu détendu, mais c’est la même chose quand on court ou prend un bain.
    Puis lors des dernières séances c’était devenu du masochisme : comme j’étais désormais au chômage, pendant le 1er 1/4 h la sophrologue me demandait si j’avais eu un entretien, si j’avais téléphoné, si j’avais envoyé une candidature spontanée, etc. Comme un compte rendu à Pôle Emploi…Très efficace pour faire diminuer le stress… J’en étais arrivée à lui mentir, à lui inventer des entretiens pour qu’elle soit contente.

  53. La position de la MIVILUDES est assez curieuse. Elle n’est pas parvenu à définir ce qu’est une secte, mais elle lutte contre les fausses religions. Ses membres sont bien payés et ils se sont déclarés indépendants, de sorte qu’ils ne peuvent pas être poursuivis en justice pour des faits liés à leurs fonctions. Cherchaient-ils à lutter contre la Scientologie, ceci n’est pas prouvé non plus, leur action étant orientée aujourd’hui vers le secteur médical. A surveiller donc, les décisions relatives au Yoga et les relations Miviludes – Inde. Ira-t-on jusqu’à supprimer les cures thermales ? Le mandat confié à la Miviludes semble avoir évolué, d’après nos amis anglais. Bref, ce n’est pas plus clair pour autant !

  54. apres y’a de l’abus partout chez les scientifique sectaire et l’industrie pharmacologique qui ne connait que l’argent et chez les ayatollah de l’anti medecine du style : ah vous avez une tumeur maligne, non n’allez pas a l’hopital c’est dangereux 80% des gens meurent a l’hopital lol, buvez du jus de citron…

Répondre à Gilles Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *