Notre sélection hiver 2010

La consultation philosophique
L’art d’éclairer l’existence
Eugénie Vegleris
Eyrolles

Psy, développement personnel, coaching, enseignement… il est difficile de s’y retrouver dans l´offre de conseil en entreprise ou individuelle, tant elle est pléthorique. Depuis quelques années émerge une nouvelle approche : la consultation philosophique. Créée en 1981 par Gerd Achenbach, elle utilise la méthode et la culture philosophiques  pour éclairer l´existence. En présentant l´exercice d´une nouvelle pratique rémunérée de la philosophie, l´auteure de cet essai met en relief les leviers de sa stratégie : conceptualisation, définition, confrontation, improvisation cadrée…
Sont abordées également les questions propres au métier de consultant philosophe : la posture, la rémunération, la relation au client, ainsi que les spécificités par rapport aux autres approches citées ci-dessus.
L’éclairement qu’apporte la démarche ne vise pas le mieux-être, mais la liberté, avec sa part inéluctable de risque qu’il faut savoir assumer grâce à notre capacité à donner du sens aux choses et événements.

temps guillemant

La route du temps
Théorie de la double causalité
Philippe Guillemant
Le temps présent, 333 p, 22€

Il se passe des choses bien curieuses sur la route du temps. En s’y engageant avec l’intention de vérifier ses hypothèses sur les synchronicités et de valider son idée d’en faire un livre, Philippe Guillemant ne s’imaginait pas à quel point l’expérience allait dépasser ses attentes. Car cette route caillouteuse de Haute Provence n´était a priori pas l´endroit idéal pour faire naître des occasions. Et pourtant ce chercheur en vision artificielle qui n’a rien d’un illuminé y fait la rencontre tout à fait inattendue de Sainte Thérèse et de Gitta Mallasz !
Dans cette promenade métaphysique, l´auteur nous ballade littéralement entre passé et futur, mécanique quantique et spiritualité, au risque parfois de nous égarer. Mais on ressort enchanté du voyage et on en redemande. On se surprend même à chercher des traces du futur dans sa propre vie…

Oui, chacun de nous peut se transformer
Arnaud Desjardins
Dialogue avec Jean-Louis Cianni
Albin Michel

Extraits :

« La conscience inscrit l’homme dans la sphère indissociable du deux. Je ne fais jamais un avec moi-même. C’est le célèbre « Je est un autre » de Rimbaud. Il y aura toujours un moi et un je, une relation.  Il y a aussi toujours de l’autre dans l’unité que je constitue et qui me constitue. Autrui est présent en  moi comme une structure intériorisée au fil d’une éducation, faite mienne au plus profond de mon moi. Alors, le plus important n’est pas de jeter le bébé avec l’eau du bain, d’accélérer l’évacuation du moi divisé. L’essentiel est au contraire de reconnaître et d’accepter cette différence au sein de mon unité, d’explorer mes divisions internes. Tenter de vivre en paix avec soi-même, ce n’est pas un objectif d’une grande hauteur spirituelle. C’est la tâche humaine par excellence. (…)
Le dialogue avec soi-même, loin de se comprendre comme une activité égotiste, une pratique égoïste, précisément parce qu’il redonne à penser, vient rompre le cercle silencieux de Narcisse. Se parler, s’entendre, c’est déjà donc se traiter comme un autre. Le débat intérieur permet ainsi de retrouver au plus profond de notre singularité ce que Nietzsche appelait « les hiéroglyphes de la vie universelle » ».

démocratie écologique

Vers une démocratie écologique
Le citoyen, le savant et le politique
Dominique Bourg, Kerry Whiteside

Seuil – La République des idées, 104 p, 11,50€

« Protéger la biosphère implique de repenser la démocratie elle-même ». Ce petit livre s’attache à montrer pourquoi la démocratie représentative est impuissante à prévenir les catastrophes environnementales. Pourquoi en effet des représentants élus localement pour de courts mandats s’attaqueraient-ils aux grands enjeux écologiques qui portent sur le long terme et relèvent d’un traitement au niveau de la planète ? Il montre également comment la liberté individuelle, au fondement de nos démocraties, entre en conflit avec la finitude des ressources.
Si nos deux auteurs posent les bonnes questions, les solutions qu’ils proposent ne semblent pas à la hauteur des enjeux. Peut-on en effet se contenter d’adapter les institutions nationales, alors que l’échec de Copenhague démontre qu’on ne pourra agir efficacement contre le réchauffement climatique sans améliorer la gouvernance mondiale ?

Guérir la Terre
Sous la direction de Philippe Desbrosses
Albin Michel

Philippe Desbrosses, pionnier de l’agriculture biologique en France, invite à un élan et un engagement collectif pour relever le défi écologique. Il a réuni dans cet ouvrage plusieurs personnalités : l’agro-écologiste Pierre Rabhi, le médecin David Servan-Schreiber, le botaniste Jean-Marie Pelt, la cinéaste Coline Serreau, la navigatrice et présidente de WWF France Isabelle Autissier, le photographe Yann Arthus-Bertrand, et enfin le philosophe Edgar Morin. Ensemble, sous la forme d´entretiens, ils sollicitent l’humanité jusque dans sa dimension la plus spirituelle.

 

La santé des enfants non vaccinés
Au-delà de la polémique !
Françoise Berthoud
François Choffat (préfacier), Michel Georget (postfacier)
Jouvence

Voici le premier livre à mettre l´accent sur les bienfaits de l´abstention vaccinale. Selon Françoise Berthoud, médecin pédiatre homéopathe, diplômée de l’Université de Genève, la bonne santé des enfants non vaccinés est confirmée par des études et observations dans divers pays. Mais, indique-t-elle, choisir de ne pas vacciner implique un mode de vie privilégiant un allaitement prolongé, une démarche de santé holistique favorisant la prévention, le recours aux médecines douces, un environnement calme et une alimentation saine. La pédiatre propose soit l´abstention vaccinale totale, soit de repousser l´âge des premiers vaccins. S´inquiétant de la disparition des maladies infantiles qui participaient au développement de l´immunité de l´adulte, elle remet en cause le bien-fondé des vaccinations de masse contre ces maladies, qui ne font que repousser l´âge de leur manifestation vers l´adolescence ou l´âge adulte, périodes de la vie où elles sont beaucoup plus graves.

>> Dans le même ordre d’idée (en plus polémique), le docteur suisse Christian Tal Schaller, pionnier de la médecine holistique, publie Vaccins, un génocide planétaire (Testez Editions/Marco Pietteur).

Et aussi :

Quand l´aluminium nous empoisonne, Virginie Belle, éd. Max Milo. Présent dans les crèmes solaires, dans les cuisines ou dans les vaccins, l´aluminium a longtemps été considéré comme inoffensif. L´Académie de médecine, tout comme l´Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et l´Association française de l´aluminium (Afa) contestent la dangerosité de ce produit dans ses conditions habituelles d´utilisation.
>> L´auteure a résumé pour nos lecteurs quelques points essentiels de son ouvrage.
>> Après la parution de ce livre, le gratuit 20 Minutes fait le point sur la controverse.

La Réforme du vrai, enquête sur les sources de la modernité, Nissim Amzallag, ECLM/GIET. Le motif de l’ouvrage : montrer comment la science, qui s’affirme athée et même sans idéologie, a en fait internalisé ses origines mystiques, les rendant à la fois omniprésentes et quasi invisibles.

Plantes urbaines, François Couplan, Sang de la Terre. Ce livre vous emmène à la découverte d’une centaine de plantes urbaines sauvages afin de pouvoir les identifier et d’en connaître les utilisations.
>> Voir également : Rencontre avec l´ethnobotaniste François Couplan.

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *