Santé au naturel

Phytothérapie : un vadémécum pour se soigner en toute sécurité

Jean-Pierre Théallet, docteur en pharmacie, partage le fruit de sa longue expérience dans le domaine de la phytothérapie. Il publie un répertoire des plantes les plus importantes, avec une description détaillée de leurs propriétés et de leurs différentes utilisations.

thealletLes ouvrages sur la phytothérapie abondent aujourd’hui, surfant sur le goût croissant du public pour le naturel. Le Guide familial des plantes qui soignent (Albin Michel) se distingue d’eux essentiellement par la qualité de son auteur.

Ancien lauréat de la faculté de pharmacie de Paris et après avoir travaillé en officine pendant vingt-trois ans, le docteur Théallet a œuvré dix ans pour le laboratoire PhytoPrevent, comme formateur auprès des pharmaciens de Bretagne. Il s’est intéressé à ce domaine dans lequel, « depuis ces vingt dernières années, des avancées technologiques ont permis d’obtenir des résultats fiables et reproductibles ».

Ainsi, son guide présente aussi bien l’utilisation traditionnelle des plantes que des données scientifiques qui confirment leurs vertus pharmacologiques.

Plante fraîche

Sont indiquées les affections et maladies auxquelles la phytothérapie peut répondre : affections ORL, troubles digestifs, problèmes dermatologiques, troubles de la circulation et troubles cardio-vasculaires, nerveux, osseux ou musculaires…

Le Dr Théallet est un fervent partisan des nouvelles méthodes d’extraction préparée avec la plante fraiche : la suspension intégrale et l’extrait fluide. Méthodes qui s’ajoutent aux méthodes classiques (macération, lixiviation, etc.) et commercialisées notamment par le laboratoire pour lequel il a travaillé.

> Si l’intérêt de posséder un guide comportant des données éprouvées sur les plantes est évident, particulièrement en termes de sécurité, le risque serait de l’utiliser mécaniquement, comme on le fait trop souvent pour les remèdes chimiques : une maladie => un médicament. Les bienfaits de la phytothérapie résident aussi dans l’attention portée globalement à l’hygiène de vie ainsi qu’aux plantes elles-mêmes, à leurs cycles de vie, leurs formes, leurs couleurs, etc.

>> Lire aussi sur Ouvertures : Une nouvelle approche de la notion de terrain : l’endobiogénie, médecine du futur ?

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *