Pourquoi le tri sélectif est utile

La plupart d’entre nous, aujourd’hui, trions nos déchets. Mais que deviennent les matières triées ? Le tri est vraiment utile : la preuve par les chiffres.

  Ce cabas est fait à 90 % de PVC recyclé en provenance de déchets de voilerie et de sellerie nautiques.

Les déchets d’emballages représentent, en France, 5 millions de tonnes par an, sur 46 millions de tonnes de déchets municipaux et 846 millions de tonnes de déchets au total. C’est dans le secteur de l’emballage ménager que le taux de recyclage est le plus élevé : 2 935 000 tonnes, soit 61 % du total en 2007.

Le gestes de tri des emballages permettent une économie d´énergie de 5 840 GWh, soit l’équivalent de la consommation d´énergie domestique d’une ville de 566 000 habitants. Ce faisant, ils évitent l´émission de  1,8 million de tonnes de CO2, soit 0,3 % des émissions totales de CO2 (dioxyde de carbone) de la France. La collecte sélective permet également l’économie de 25,7 millions de m3 d’eau, soit l’équivalent de la consommation de 470 000 personnes pendant un an.

Tonnages de déchets d’emballages ménagers recyclés – 2007
(milliers de tonnes)
Verre 1 907
Papier-carton 463
Plastique 218
Acier 84
 Aluminium  5
 Acier mâchefer* 232
Aluminium mâchefer* 12
 Papier-carton compost  14
Total
2 935

 * Mâchefer : résidus d´incinération des ordures.

Ces bilans tiennent compte des nuisances engendrées par les bennes de collecte. Les économies d’eau et d’énergie sont réalisées par le fait que l’industrie utilise des matières premières secondaires (récupérées) au lieu de matériaux vierges : calcin dans les fours verriers, fibres cellulosiques de récupération dans l’industrie papetière, fibres textiles, gaines et tuyaux en plastiques recyclés, etc.

Exemple avec le plastique PET (polyéthylène téréphtalate): la collecte et le tri occasionnent 0,2 tonnes équivalent CO2. Mais son recyclage fait gagner 1,8 t eq CO2 ; le traitement évité : 0,7 t eq CO2. Le bénéfice global est donc de 1,8 + 0,7 – 0,2 = 2,3 t eq CO2.

Le verre est entièrement réutilisé pour la production de nouvelles bouteilles. L’acier et l’aluminium reviennent en métallurgie comme métaux de seconde fusion. Les métaux, recyclables à l’infini ont de très nombreuses applications dans tous les secteurs de l’industrie et de la consommation.

  Ce flacon contenant du produit d’entretien est composé de 98 % de matière recyclée provenant de l’agriculture : son de blé, paille de blé, pulpe de betterave.

Les plastiques permettent de fabriquer des textiles synthétiques (40 %), des tubes pour l’industrie du bâtiment (18 %) et toutes sortes de produits de la plasturgie : feuilles, cerclages,  bacs, palettes, flaconnages… Les applications dans l’emballage alimentaire (bouteilles) sont en pleine expansion, les techniques et les réglementations étant désormais au point.
Les papiers-cartons sont souvent utilisés pour la production de nouveaux emballages et de produits cellulosiques divers.

La collecte sélective des déchets d’emballages représente aussi 130 millions d’euros de recettes qui aident à financer le système. Le recyclage des emballages permet d’éviter 58 millions d’euros d’investissements dans les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

(Source : Eco-Emballages)

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *