Faire des économies

Réduisez facilement votre facture d’eau : 2. Comment utiliser moins d’eau

dossier Si votre foyer consomme plus de 30 m3 d'eau par personne et par an, vous pouvez sans doute faire mieux. Dans ce 2e volet, Ouvertures vous indique comment ne plus gaspiller d'eau et ose solliciter une partie des gains que vous allez réaliser, pour assurer son financement.

Crédit photo : mukluk & Virginie Volken

Crédit photo : mukluk & Virginie Volken

Vous ne savez-pas combien vous consommez d’eau par an, ni le prix du m3 ? Précipitez-vous sur vos dernières factures ou sur le site internet de votre fournisseur, et remplissez le tableau suivant :

Ouvertures_tableau_conso_eau

* Un objectif de 30 m3 par an et par personne est assez facile à atteindre, sauf consommations spécifiques (piscine, arrosage potager …).
** L’eau froide coûte environ 3 €/m3, mais en incluant l’énergie pour l’eau chaude, on atteint une valeur de 5 à 7,50 €/m3 (Comment estimer le prix de l’eau ?).

Après avoir fait la chasse aux fuites, la chasse au gaspi peut commencer ! Mais à moins que vous n’habitiez seul, ce ne peut être une chasse solitaire. Toute la famille doit participer, adultes et enfants. Il va donc falloir sensibiliser, informer, motiver…
Car même si un certain nombre d’économies passent par le changement ou l’adaptation d’équipements, la consommation d’eau est très liée à des habitudes et à un état d’esprit, qu’il va falloir déranger un tant soit peu…

Se prendre au jeu

Que l’on se lance dans cette démarche par besoin ou par idéal, ce sera gagné si ça devient un jeu ou un défi plutôt qu’une contrainte. L’eau étant associée à de nombreux gestes de la vie quotidienne, leur porter une attention plus grande et exercer sa créativité peut transfigurer la banalité du quotidien ! Avec la satisfaction d’avoir réalisé des économies pour soi et de peser moins sur la planète.

Source CIeau 2010

Source CIeau 2010

En moyenne en France, 71% de l’eau domestique est utilisée pour la toilette, les toilettes et la lessive. Le reste l’est pour la vaisselle, le ménage, l’arrosage, la cuisine et la boisson. A moins d’avoir un profil différent du Français moyen, il faudra donc concentrer ses efforts sur les trois premiers postes.

La toilette

On nous a beaucoup seriné qu’il valait mieux prendre une douche qu’un bain et de fermer le robinet quand on se lave les dents ! C’est essentiel, mais on peut aller plus loin :
– Prenez des douches moins longues : une longue douche peut consommer autant d’eau qu’un bain. Pour en avoir le cœur net, prenez votre douche dans une baignoire et fermez la bonde.
– Mesurez le débit de votre douche (pour cela faites la couler 10 secondes dans un récipient, mesurez le volume recueilli et multipliez par 6 pour obtenir le débit en litres par minute. Si votre débit est supérieur à 6 litres/min, vous pouvez faire mieux : moins ouvrir le robinet, mettre un réducteur de débit ou remplacer la pomme de douche par un modèle à turbulence qui fractionne les gouttes d’eau.
– Fermez le robinet pendant que vous vous savonnez.
– Récupérez l’eau froide non utilisée au début de la douche pour les WC ou l’arrosage.
– Lavez-vous les mains avec un filet d’eau (1 à 2 litres/min).

Pourquoi brider les robinets ?
Tous les articles qui traitent d’économie d’eau reprennent en chœur le même refrain : installez des mousseurs et/ou des réducteurs de débit sur vos robinets. C’est effectivement une solution, mais en même temps un sacré constat d’échec. Si on est obligé de brider les robinets, c’est qu’on est incapable de se brider soi-même. La plupart d’entre nous ouvrons en effet les robinets très généreusement. Cela se justifie pour remplir un seau, mais a-t-on vraiment besoin de torrents d’eau pour se laver les mains ou rincer un plat ?

Lavage de mains à l'école en Guinée Cky. Cliquer sur l'image pour voir la video.

Lavage de mains à l’école en Guinée Cky. Cliquer sur l’image pour voir la video.

Il faut dire que les fabricants de robinets ne nous aident pas beaucoup. Observez comment fonctionne un mitigeur : sur quelle portion de la course du levier se fait le réglage du débit ? En général, un quart de la course (soit pas plus d’1 cm) : quand on part de la position « fermé », l’eau ne commence à couler qu’au quart de la course. A mi-course, on a déjà atteint un débit important. Et sur la 2e moitié, la variation de débit n’est plus très sensible. Alors quand, en plus, le levier est dur, obtenir un petit débit confine à l’exploit.
Il existe bien un classement E.C.A.U. qui définit des classes de performance pour les mitigeurs dans les domaines suivants :
– E (comme Ecoulement) pour le débit. Ainsi la classe E0 garantit un débit de 9 à 12 litres/min (sous 3 bars), alors que dans la classe E1 le débit est de 12 à 16 litres/min.
– C (comme Confort) pour les paramètres propres aux mitigeurs (fidélité, constance de température). Ainsi, la classe C2 rassemble les mitigeurs équipés d’une butée éco qui freine la course du levier au-delà de la moitié du débit maximum.
– A (comme Acoustique) pour le bruit
– U (comme Usure) pour la durabilité

Mais rien sur la facilité de réglage du débit !

A noter qu’on peut brider l’ensemble d’une installation en réduisant la pression. Quand la pression du réseau est supérieure à 3 bars, il est recommandé de la réduire, à l’aide d’un régulateur de pression installé en général au niveau du compteur.

Les toilettes

Les chasses d’eau sont à considérer avec une attention particulière. Le mieux serait de ne pas en avoir, mais on ne peut pas installer de toilettes sèches n’importe où !
Beaucoup de chasses d’eau fuient. Même une légère fuite peut faire perdre une centaine de m3 par an ! Attention en particulier aux mécanismes de chasse qui se bloquent. Après avoir réparé les fuites, déterminez le volume du réservoir. Les chasses d’eau anciennes ont un réservoir surdimensionné (9-12 litres au lieu de 6 litres pour les modèles récents). Si le vôtre dépasse 6 litres, plusieurs solutions :
– Réglez le flotteur au niveau le plus bas pour limiter le remplissage
– Si ce n’est pas suffisant, mettez une brique ou une bouteille ou un sac rempli d’eau dans le réservoir en veillant à ne pas gêner les mécanismes.
– Ou mieux, changez le réservoir. A noter que certaines cuvettes de WC exigent beaucoup d’eau pour l’évacuation des matières. Dans ce cas, il faut envisager de changer l’ensemble.
Dans tous les cas, on a intérêt à installer un mécanisme de chasse à 2 vitesses, ou interrompable.

De l’importance du design des cuvettes de WC !

Il ne s’agit pas d’acheter une cuvette signée Philippe Starck (pas sûr qu’il se soit penché sur l’objet…), mais qu’elle soit conçue pour fonctionner avec le moins d’eau possible. Beaucoup de cuvettes anciennes avec des siphons trop gros ou mal dessinés, ou des jets mal positionnés, ont beaucoup de mal à évacuer les matières malgré des flots d’eau. Il faut même parfois tirer deux fois la chasse !

Avec la généralisation de l’affichage des consommations d’eau, les fabricants ont fait des progrès et les cuvettes modernes sont en général performantes. Il ne faut donc pas hésiter à investir, c’est assez vite rentabilisé.

La lessive

La lessive est le 3e poste de consommation d’eau domestique en France. Le choix d’un lave-linge doit donc tenir compte de sa consommation d’eau (et d’électricité). Il faut aussi vérifier qu’il peut adapter sa consommation d’eau au volume de linge (pesée du linge ou programme demi-charge). On peut aussi faire des économies à l’utilisation :
– En bannissant les prélavages
– En remplissant bien le tambour (sauf si votre lave-linge adapte son programme en fonction du poids de linge ou possède un programme demi-charge)
– En évitant d’acheter des serviettes ou des draps trop grands. A cet égard, les draps housse sont très bien, mais attention, les housses de couette pèsent près du double d’un drap ordinaire.
– En lavant moins souvent son linge
– En utilisant les programmes basse température, 40, 30°C, voire moins.

En bref et en vrac

Crédit photo un singe qui parle

Crédit photo un singe qui parle

– Faire la vaisselle avec peu d’eau est tout un art, que maîtrisent très bien les lave-vaisselle (récents). Alors quand on en possède un, c’est tout bénéfice. Mais il reste les casseroles et les grands plats ! Pour la vaisselle à la main, on pourra trouver des astuces dans cet article, en conservant un oeil critique…
Récupérer l’eau de pluie peut être intéressant pour l’arrosage du jardin, pas forcément pour les WC et la lessive, car la réglementation est contraignante.
– Faire le ménage de manière écologique ne consiste pas seulement à utiliser des produits « bio ». Il faut aussi penser aux économies d’eau, froide et chaude.
– On peut laver ou faire laver sa voiture sans eau.


>> Si vous avez aimé cette série d’articles et si vous êtes décidé à suivre nos conseils, nous vous invitons à verser dès maintenant à Ouvertures le montant estimé d’un an d’économies d’eau. Pourquoi dès maintenant ? Parce que nous ne pouvons pas attendre que vous ayez réalisé et constaté vos économies pour payer les journalistes dont nous avons besoin pour nous développer. Et de votre côté, verser cet argent maintenant, c’est une incitation à mener la démarche jusqu’au bout.

Si votre gisement d’économies est par exemple de 210 € par an, nous vous invitons à nous verser dès maintenant 210 € par l’intermédiaire de Jaimelinfo. Si vous êtes imposable, ce don ne vous coûtera que 70 €. Bilan sur 5 ans :
– Gain : 5 x 210 = 1050 €
– Coûts : 150 € (don à Ouvertures 70 € + petits investissements 80 €)
– Gain net : 1050 – 150 = 900 €.


> A lire aussi sur Ouvertures :
– Réduisez facilement votre facture d’eau : 1. Faites la chasse aux fuites
Réduisez facilement votre facture d’eau : 3. Comment utiliser moins d’eau chaude ?
– France : tout savoir sur l’eau potable et l’assainissement

© Copyright Ouvertures 2013

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

7 commentaires pour cet article

  1. En remarque à cette série d’article, je dirais tout d’abord qu’il ne faut pas confondre « économie instantanée », et « prévision d’économie ».

    L’économie instantanée est favorable à l’achat et/ou, plus rarement, au don « impulsif », mais la prévision d’économie est plutôt dissuasive pour l’esprit critique, car elle implique le temps, et donc le doute.

    Dans les deux cas néanmoins, il s’agit ici, vraisemblablement, de finaliser la réussite d’un transfert, et un transfert ne peut réussir que s’il a des composantes intentionnelles similaires et de même intensité.

    Ainsi peut-on se poser la question suivante: en quoi une économie sur une facture d’eau serait-elle transférable au financement d’un blog d’actualités, quand bien même cette économie lui serait imputable ? Cette économie pourrait servir à bien d’autres choses…

    Nous voyons donc que la notion de transfert perd ici de son évidence et que sa finalité se trouble, dû à la nature polymorphe de l’idée d’échange ici impliquée. Il n’y a donc pas de relation de cause à effet évidente entre l’économie de facture d’eau et le don au site d’actualités d’un point de vue strictement informationnel, à moins d’injecter des principes implicites d’ordre moral ou éthique, qui feraient de cet échange une évidence, ou qui donneraient matière à un accord tacite comme ceux du commerce, régulé par des lois et des règles très strictes et normées, comme la référence légale au taux d’imposition semblerait l’indiquer.

    Maintenant, cela dit, ne s’agit-il quand même pas d’un certain mélange des genres que celui qui utilise une ressource informationnelle impliquant une action de la part du lecteur, et dont le retour serait non pas la joie d’avoir pu délivrer des informations utiles, mais l’attente appuyée d’un gain, généré par la délivrance de cette information ?

    Et plus troublant, la personne non imposable (c’est-à-dire ne gagnant vraisemblablement pas bien sa vie) ne bénéficierait légalement d’aucun avantage dans ce transfert, ce qui indquerait que la loi favoriserait explicitement les plus « nantis » ? Ou que l’information, ou même l’écologie, dans sa composante « économie d’énergie », serait en fait une affaire de « nantis » ?

  2. @ Bong
    Vous êtes libre ! Si ça vous choque de donner un petit billet à Ouvertures en échange de nos bons conseils, vous pouvez toujours le donner à un SDF ou à une ONG, ou le garder pour vous. En tous cas, à Ouvertures, on préfère donner quelque-chose en échange. De toute façon, la quête, on a essayé , ça ne marche pas. Tous les sites qui font appel à la générosité de leurs lecteurs avec Jaimelinfo font le même constat : pas un kopeck, ou presque ! Alors, faut-il ne rien faire et se résoudre à végéter ou à crever ?
    Et puis encore une dernière chose : si avec l’argent économisé sur votre facture d’eau vous vous payez un voyage aux Bahamas (c’est un exemple !), quel bilan pour la planète ? Nous, on s’y engage, on n’ira pas aux Bahamas, même pour un reportage …

  3. bravo pour toutes ces bonnes initiatives. Ce qui montre bien que les économies d’eau peuvent se faire au quotidien par chacun d’entre nous ! pour info 60 millions de consommateurs, teste des douchettes à économie d’eau et préconise la pose de matériel d’économie d’eau sur les robinets et WC.
    L’étude montre qu’une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d’eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d’économie d’eau par an, tout en gardant le même confort.
    Il est indiqué que ces matériels d’économie d’eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d’eau (30% d’économie pour l’eau et 15% supplémentaire sur l’énergie).
    plus d’infos sur http://www.activeau.fr/test_60_millions_de_consommateurs.htm

  4. Bonjour
    Est ce normal que le compteurd eaufroide tourne quant la chasse d eau se remplit ?
    Ca signifierait qu on pait 2 fois.un fois lorsque l on vide la chasse d eau et lorsque l on l a remplit.
    Merci

  5. Non, non, on ne paie pas deux fois ! On ne paie que quand le réservoir de la chasse d’eau se remplit. Pas quand on le vide.
    Le réservoir est un petit stock intermédiaire.
    Si vous avez un stock de bière chez vous, vous ne la payez pas une deuxième fois quand vous la buvez !

  6. @ Zemouri. Le compteur commence à tourner quand on tire la chasse d’eau parce que le réservoir commence à se remplir avant qu’il ne soit complètement vidé. C’est le remplissage qui déclenche le compteur, pas le vidage.

Répondre à Zemouri Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *