Information numérique

Smart médias: quelle renaissance pour le journalisme?

Les médias communiquent entre eux. Les appareils dialoguent entre eux. Les « datas » s’insèrent dans une majorité d’actes de notre société. A tout moment, les citoyens sont de plus en plus connectés! A l'heure où le numérique fournit des outils pour améliorer (non sans risques) la qualité de l'information, comment le journalisme peut-il renaître et retrouver de la crédibilité ?

smart médias et renaissance du journalisme«  Smart Médias et Renaissance du Journalisme », le thème du second rendez-vous annuel proposé par l’Association des Amis d’Aqui et le site aqui.fr évoquera la question essentielle de la qualité de l’information, à l’heure où les nouveaux outils envahissent notre vie quotidienne et structurent nos comportements. Avec le souci de donner la parole aux jeunes journalistes et aux citoyens.

Ouvertures.net participera à l’événement, au cours d’une table ronde sur le thème : «Information : les relations renouvelées avec les citoyens».

Quel avenir pour la presse locale en ligne?

Un échange prometteur s’engagera à ce sujet entre quelques uns des professionnels au cœur de cette mutation décisive au sein du métier de la presse écrite (qui doit désormais tenir compte d’une nouvelle forme de presse écrite : la presse en ligne).

Cette mutation du métier sera abordé « avec ceux qui comme Pierre Haski fondateur de Rue 89, Sabine Torrès éditrice de Dijon Scope, occupent le devant de la scène sur le net ou ont l’ambition d’y accéder comme Xavier Lalu, créateur de Carré d’info à Toulouse. Et ceux qui, comme Patrick Venries directeur de la publication, à la tête de la rédaction de Sud Ouest s’activent pour la mettre en œuvre. Jean-Marie Charon et Erwann Gaucher apporteront à ce débat le fruit d’une observation approfondie », explique Aqui.fr.

> Trois questions à Joël Aubert, Directeur de l’information du site Aqui.fr

Joël AubertOuvertures.  Les citoyens sont nombreux à ne plus se reconnaître dans les médias comme en témoigne l’émergence du journalisme citoyen grâce à l’outil internet. Cette question de la crise des médias sera-t-elle abordée au rendez-vous  que vous proposez ?

Joël Aubert. Elle ne le sera pas directement mais elle sera nécessairement évoquée dans la table ronde consacrée à la question de l’hyperlocale. L’hyperlocale s’intéresse à la façon de rendre compte de la vie des gens et aux associations de la démocratie locale. La place du citoyen dans la construction de l’information de proximité y sera abordée, notamment à l’aune de la crise actuelle des médias.

Comment la presse en ligne régionale peut-elle contribuer à redonner de la crédibilité à la profession?

D’abord, en se mettant à l’écoute de la vie des gens, en les abordant avec l’humilité nécessaire à la pratique de notre métier. Assez de surplomb ! Une nouvelle disposition d’esprit est plus que jamais indispensable dans un monde et une société si complexes que nous croyons tout savoir alors que nous ne savons pas grand chose. En même temps, gardons-nous de tirer à boulets rouges sur les institutions ; faisons notre travail, y compris pédagogique. Chercher, dire, présenter plutôt que dénoncer sans autre forme de procès.

Qu’attendez-vous des débats qui se tiendront devant les citoyens?

Nous en attendons un partage de connaissances, de savoirs, d’ouverture, de retours aussi. C’est pourquoi j’ai souhaité que les associations puissent être là pour s’informer et nous informer. Si elles le veulent.

> « Smart Médias et Renaissance du Journalisme »,
Vendredi 21 septembre 2012
Rocher de Palmer, Cenon, Gironde

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *