Vaccinations : un débat à rouvrir ?

Le 13 juillet, la ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a décidé de suspendre la vaccination systématique BCG des enfants avant leur entrée en maternité. Les 800 000 enfants qui naissent chaque année ne seront donc plus soumis à cette obligation. Le vaccin reste cependant prescrit aux enfants à risque (soit encore 100 000 enfants par an).

Par ailleurs, le 5 mars dernier, la loi n° 2007-293 réformant la protection de l’enfance a été promulguée (Journal Officiel du 6 mars 2007). Ce texte élargit la peine de six mois d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende à tous les refus de vaccination.
Jusqu’ici, suivant la vaccination, les pénalités n »étaient pas les mêmes. Désormais, la peine la plus lourde est assénée à tous les refus parentaux de vaccination, sans qu’il y ait eu un vrai débat public autour de cette mesure, la presse généraliste d’information ayant très peu évoqué cette question.
Avec l »arrêt du BCG, la question du bien fondé des vaccinations peut être décemment reposée pour les autres vaccins. C »est le dossier que nous ouvrons avec les internautes sur Agoravox.

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *