Les Inécoutés – Combien de combats que les médias ne relaient pas ?

Logo_inecoutes140L’affaire Leonarda, jeune Kosovare expulsée de France, a fait grand bruit en 2013. Mais pour une personne dont les tracas se voient répercutés par les médias, combien d’autres restent dans l’ombre ? Combien d’inécoutés qui ont des choses à dire ou à crier mais que les médias ne relaient pas, trop peu ou très mal. La Méduse et Ouvertures s’associent pour leur donner la parole.

Pierre-Emmanuel Neurohr : « Ceux qui prennent l’avion sont coupables d’un futur  génocide »

Roissy-en-France – Il veut que tout le monde comprenne que prendre l’avion, c’est détruire le climat et que des gens vont mourir par millions dans quelques décennies. Et pour se faire entendre, il s’est à cinq reprises mis en travers des taxiways du plus grand aéroport français.

Yasmine Motarjemi : «Les employés sont découragés de rapporter les faits»

Suisse.- Ex-sous directrice chez Nestlé, Yasmine Motarjemi se bat en justice contre le géant de l’agroalimentaire pour harcèlement par la direction de Nestlé dans le cadre son travail. De 2006-2010, elle a rapporté en interne des failles dans la gestion de la sécurité alimentaires, sans être écoutée. Certaines de ces failles ont par la suite contribué à divers incidents. Après l’avoir retardé à deux reprises, Nestlé a demandé la suspension du procès en 2013.

Michèle Herzog : «On me cache la valeur du legs»

Informaticienne à Pully, près de Lausanne (Suisse), Michèle Herzog a reçu un legs familial en décembre 2008, dont elle ne parvient pas à connaître les véritables valeurs fiscale et réelle, ce qui ne lui permet pas de pouvoir en bénéficier. Soupçonnant plusieurs professionnels de l’immobilier d’ «infractions graves», elle reproche à la justice vaudoise de ne pas traiter les plaintes pénales qu’elle a déposées et ne comprend pas pour quelles raisons les infractions pénales poursuivies d’office ne sont pas poursuivies par les juges qui en prennent connaissance.

Caroline Depierre, «tout le monde savait…»

Habitante de Bonneville, en Haute-Savoie, Caroline Depierre se bat seule contre une escroquerie commise à ses dépens, ses droits auraient été bafoués sans que la justice ne bouge le petit doigt. Son histoire engloberait également des violences psychologiques et physiques, l’usurpation d’identité, la manipulation, la désinformation.

Qui veut la peau de Christophe Delaval, agriculteur diabolisé par l’administration et la presse ?

Poursuivi en justice et par la mutualité sociale agricole (MSA), incarcéré même pendant huit mois, M. Delaval ne comprend pas ce qui lui arrive. Persuadé de n’avoir trompé personne, il est pourtant présenté comme un fraudeur par la presse.