Can 2012 : la plus grande compétition sportive africaine prive plusieurs clubs européens de leurs stars

Une bonne partie des 368 joueurs de football qui joueront lors de la Can 2012 qui se disputera au Gabon et en Guinée-Equatoriale du 21 janvier au 12 février 2012 évoluent en Europe. Si certains d’entre eux sont d’illustres inconnus pour le grand public, d’autres font partie des principales têtes d’affiches de leurs championnats respectifs.

Durant trois semaines, plusieurs joueurs africains ne fouleront pas les pelouses des championnats de football, tels que ceux de France, d’Angleterre et d’Espagne. Ils ne sont pas en grève, mais répondent simplement à l’appel de leurs équipes nationales qualifiées pour la Can. Ainsi, quatre joueurs de l’Olympique de Marseille (OM) font partie du lot. Il s’agit des deux frères Ayew (André et Jordan) pour le Ghana, de Souleymane Diawara et de Charles Kaboré, respectivement pour le Sénégal et le Burkina-Faso. C’est également le cas de Moussa Sow (Sénégal), attaquant de Lille et de Siaka Tiéné (Côte-d’Ivoire) qui évolue quant à lui au PSG.

En Angleterre, Chelsea, Arsenal et Manchester City perdent respectivement Didier Drogba et Salomon Kalou, Gervinho et Kolo Touré qui sont tous des joueurs de la Côte d’Ivoire. Seydou Keita, du FC Barcelone (Espagne), jouera également à la Can pour le Mali.

Décaler la Can ?

La Can s’est révélée comme étant au fil des années l’une des plus grandes réussites du Continent en matière sportive. Elle a un bon impact médiatique et draine de nombreux recruteurs qui supervisent les joueurs qu’ils ont ciblés. Mais, à chaque fois, certains clubs, surtout ceux de l’Europe, se font tirer les oreilles pour laisser partir leurs joueurs pour la Can et s’évertuent à les retenir le plus longtemps possible. En effet, la période durant laquelle est organisée la Can coïncide généralement avec la reprise des championnats européens.

C’est d’ailleurs pourquoi certains ont suggéré à la Confédération africaine de football (Caf) qui l’organise de reporter cette compétition à la trêve estivale. Mais la Caf s’y est toujours refusée, car cette période n’est pas propice pour jouer au football sur le Continent : à cette date, les pluies tombent dru dans plusieurs de ces régions !

Quoi qu’il en soit, le souhait des entraîneurs de tous ces clubs est que la sélection nationale de leurs joueurs soit rapidement éliminée de la Can. Bien qu’il ne veuille pas être un oiseau de mauvais augure, c’est ce qu’a dit Didier Deschamps, entraîneur de l’OM, à ses quatre joueurs partis pour la Can. Ce à quoi ceux-ci lui ont répondu qu’ils entendaient bien gagner le trophée avec leurs pays respectifs. Dans un tel cas de figure, ils ne seront de retour sur la Cannebière qu’après le 12 février.

(Avec Yahoo Sport)

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

1 commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *