Fondamentalisme religieux : anatomie d´un désastre

« Alors que le christianisme est la religion de la sortie de la religion, l´islam est la religion du retour vers la religion. »

En retournant cette célèbre formule de Marcel Gauchet [1], Enyo ne fait qu´exprimer un constat : l´islam gagne du terrain. Mais pourquoi assiste-t-on à un regain de ferveur et à des conversions en nombre, aussi bien dans les pays musulmans qu´au sein des pays occidentaux ? L´explication, l´auteur nous la fait découvrir en décryptant l´actualité récente au regard de l´histoire multiséculaire de la confrontation entre islam et chrétienté. Fine connaisseuse du monde islamique, elle tente de nous convaincre que le vrai danger pour les démocraties n´est pas tant le terrorisme islamiste que l´action en profondeur des fondamentalistes. Dans cette guerre qui ne vise, ni plus ni moins, qu´à imposer la charia [2] dans le monde entier, les actions les plus spectaculaires ne sont pas forcément les plus destructrices.

Elle nous invite à comprendre que le néo fondamentalisme n´est pas une aberration de l´islam, mais en constitue un moment historique. Il est un sous-produit de la mondialisation, qui fournit les conditions et les outils du renforcement de cette citoyenneté religieuse universelle qu´est l´oumma. Le succès des fondamentalistes repose sur un discours qui, bien que simpliste et inculte, répond à une attente insatisfaite de la majorité des musulmans.

Le problème pour les démocraties, c´est que la charia est incompatible avec la notion de contrat social qui est au principe de leur fonctionnement et implique un individu autonome, libre de ses choix. Lutter contre l´extension de toute forme de souveraineté islamique passe donc aussi par le renforcement de la souveraineté démocratique. Ce que les Etats-Unis, et à un moindre degré l´Europe, ont tendance à négliger en se concentrant sur la lutte antiterroriste.

Même si l´auteur, issue des services de renseignement d´un pays dont elle tait le nom,  cautionne des méthodes contestables, elle appelle à une revitalisation de la « force civique » et de la solidarité, sans céder à la tentation de l´apaisement, litière de tous les renoncements.

Enyo, Anatomie d´un désastre – L´Occident, l´islam et la guerre au XXIe siècle, Denoël Impacts, Paris, 2009, 387 p, 24 €.

>> Présentation de l´éditeur et commentaires de lecteurs

—————————————————————–

[1] Le Désenchantement du monde. Une histoire politique de la religion, Gallimard, Paris, 1985

[2] Le salut annoncé par le prophète se gagne par la conformation à des normes à décliner selon la voie (charia) qui passe par l´entière soumission au pouvoir infini de Dieu (p 88). La parole de Dieu seule pourvoit à l´organisation sociale (p 125).

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *