Naturopathie

Le miel qui guérit : les hôpitaux s’y intéressent

La médecine moderne redécouvre les bienfaits thérapeutiques du miel, connus depuis l'Antiquité. Plusieurs références scientifiques authentifient cet usage à tel point que des hôpitaux y ont désormais recours. Un livre récent fait le point.

le-miel-dans-votre-pharmacieLe travail des abeilles est gratuit. Heureusement ! S’il fallait les payer au smic, seuls les milliardaires pourraient s’offrir leur précieux nectar. Un scientifique autrichien, Bernd Heinrich, a en effet mesuré que, pour produire 450g de miel, l’abeille butine près de 9 millions de fleurs au cours de plus de 17 000 voyages, ce qui représente plus de 7 000 heures de travail !

Cette anecdote est racontée dans « Le Miel dans votre pharmacie », qui vient de paraître chez Baroch éditions. Un ouvrage qui s’adresse autant au monde médical qu’aux patients et à leurs familles et qui s’appuie sur les principales études scientifiques réalisées sur le sujet.

L’usage thérapeutique du miel date de l’Antiquité. Un papyrus égyptien de 1700 av. J.-C. le recommande en tant que cicatrisant. On le retrouve également dans 147 descriptions rédigées sur le papyrus Ebers, l’un des plus anciens traités médicaux datant du 16e siècle avant notre ère.

Plus près de nous, les versets 68 et 69 du Coran, par exemple, mentionnent ses bienfaits dans la sourate « Les abeilles » : « [Et voilà] ce que ton seigneur enseigna aux abeilles : « Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres et les treillages que les hommes font. Puis mangez de toute espèce de fruits et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour les gens qui réfléchissent. »

En France, au cours du Moyen Âge, le miel était utilisé dans la conception de pansements. Cet emploi était encore effectif pour le traitement des plaies des soldats au cours des deux Guerres mondiales !

Puis l’avènement de l’industrie chimique a évincé le miel de nos pharmacies. Cependant l’accroissement des résistances aux antibiotiques, les effets indésirables médicamenteux et la découverte des limites de la chimie amènent à une revalorisation des médecines naturelles. Parmi elles, l’apithérapie a une place particulière.

Le miel à l’hôpital

Le miel possède en effet de nombreuses propriétés. Il est aujourd’hui employé dans certains hôpitaux, comme à Limoges, Espalion-Saint-Laurent ou Saint-Brieuc.

Ce produit unique en son genre, qui engendre très peu d’effets indésirables, peut entrer dans de nombreuses indications : troubles ORL, digestifs, hépatiques, dermatologiques, cardiaques, rhumatologiques et obstétriques.

miel

Propriétés spécifiques des miels.

La réglementation actuellement en vigueur est peu adaptée à l’utilisation thérapeutique du miel : les producteurs n’ont pas obligation d’informer sur l’origine géographique précise, sur la composition ni sur les conditions de conservation de leurs produits. En attendant d’éventuelles avancées sur ce point, « il semblerait que l’apiculture biologique, en diminuant le risque de contamination phytosanitaire, de fermentation et de toxicité environnementale, tout en potentialisant le maintien de ses actifs, soit plus adaptée à l’utilisation thérapeutique du miel ».

> L’auteure, Olivia Metral, est docteur en pharmacie. Apicultrice amatrice, elle est également membre du pôle rucher du Jardins des cairns, association grenobloise pratiquant l’apiculture expérimentale.

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

9 commentaires pour cet article

  1. le miel ne guérit pas mais y contribue!! C’est ce que m’a dis mon ami apiculteur baudat : http://mielbaudat.com . Selon les différents miels, il peux aider à la digestion et autres vertus mais ne guérit pas. Sinon on nous aurait prescrit du miel dans les pharmacies!!

    • « Le miel ne guérit pas mais y contribue », écrivez-vous. Comme beaucoup de médicaments !
      Je ne crois pas beaucoup à la valeur de votre dernier argument : ce n’est pas parce qu’il ne guérit pas que le miel n’est pas vendu en pharmacie, mais parce que les pharmaciens préfèrent vendre des produits pharmaceutiques, ça rapporte plus.
      D’ailleurs, le miel pourrait prochainement y faire son apparition, quand sa production pourra être standardisée et sécurisée (et donc vendue bien plus cher)…

  2. Etonant que BigPharma n’est déjà pas reussit à interdire ce produit.
    J’utilise le miel a visé thérapeuthique depuis une dizaine d’année et je confirme que ce produit est miraculeux. Il a sauvé ma mère d’un cancer

  3. moi il m’a sauvé lors d’une explosion thermonucléaire je m’étais badigeonné de la tête aux pieds et zéro radiations … ca fait 20 ans et je suis tjr vivant

  4. Ping : Le miel qui guérit : les hôpitaux s’y intéressent

  5. « La médecine moderne redécouvre les bienfaits thérapeutiques du miel »
    Où sont les sources, où sont les études ? La médecine moderne n’est pas basée sur du vent, les médicaments doivent passer une batterie de tests notamment en double aveugle pour être approuvés.
    Autrement rien ne dit que le miel ne soit pas un simple placebo. Une affirmation.extraordinaire nécessite des preuves plus qu’ordinaires.

Répondre à Estelle Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *