Partager l’argile à Cluny : 65 potiers exposent et initient le public

Une exposition originale à Cluny (Saône-et-Loire) : des potiers de la région Bourgogne exposent tous des bols et partagent leur savoir-faire avec le public. Avec un hommage à Daniel de Montmollin, « frère » de la communauté de Taizé, céramiste depuis 1950 et 90 ans depuis cet été.

Exposition, rencontres, ateliers et tables rondes ont accueilli le public jusqu’au 18 septembre 2011 à Cluny dans le cadre d’une démarche originale baptisée « A chacun sa créativité » et consacrée à l´art du bol :

 

Photos : François Fresnay.

 

Allant de la planche à barbotine (barbotine : pâte délayée et teintée aux oxydes servant à décorer la porcelaine et permettant des décors très élaborés) jusqu´au façonnage du bol, les ateliers sont ouverts à tous et « accompagnés » par les potiers eux-mêmes. L’accompagné ignore les règles de fabrication et l’accompagnant ne répond pas aux questions « que faire ? » ni « comment faire ? »

L’objectif majeur de la démarche est de ré-harmoniser la relation entre le tactile et le mental.

Formés par « frère » Daniel dans son atelier de Taizé, les « accompagnants » mettent « la personne en situation de découvrir ce qui peut se passer pour elle dans sa rencontre avec l’argile, écrit le religieux dans son livre « L’argile partagée : maîtres mots de la créativité accompagnée » (Céramique et Verre éditeur). L’accompagnant propose un cadre qui va mettre la personne en confiance et lui permettre d’accéder à une forme de connaissance et d’expression personnelle. Cette démarche suppose une écoute, une disponibilité, un respect du temps inhérent à toute évolution ».

L’idée de cette exposition a germé dans les cerveaux des commissions culture de Cluny et de la communauté de communes du Clunisois, désireuses de valoriser les métiers d´art du territoire et les savoir-faire qui en découlent.

   Daniel de Montmollin : portrait


Crédit photo : France 3 Bourgogne. Cliquer sur l´image pour voir le reportage.

« Frère » Daniel a participé à la fondation de la communauté de Taizé, en Bourgogne, qu´il a rejointe en 1942. Il expose en France et dans le monde depuis 1957 et notamment dans la galerie Artisanat et Réalité de Jeanine Sauvaire. À l´automne 2009, il présente de nouvelles créations à la galerie Compagnie de la Chine et des Indes faites spécialement à cette occasion.

Daniel de Montmollin est connu pour sa maîtrise du tournage du grès et surtout pour ses recherches sur l´émaillage. Ses émaux sont notamment à base de cendres végétales, qui concentrent les minéraux puisés dans le sol par les plantes : cendre de bois enrichi d’oxyde de cobalt pour les bleus, cendres de haies de la Bresse pour le blanc brillant et parfois de roches locales recueillies autour de Taizé. Il est aujourd´hui l´un des plus grands spécialistes des émaux à base de cendre de végétaux.

Les céramiques de Daniel de Montmollin sont usuellement discrètement signées d´un tampon en creux « D. Taizé ». Outre ses productions de grès émaillés, il est également l’auteur de divers ouvrages sur la poterie et les arts du feu.

 

>> Envoyer un droit de réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *