Lehel Ràcz : «Les Trobriandais ont 2000 ans d’avance sur nous!»

« Vous voulez nous faire revenir à la bougie ! Pas question ! » Voilà ce qu’on s’entend souvent répondre quand on parle de vie simple, écologique, frugale, économe en ressources. A l’heure où les finances mondiales vacillent, sachons écouter d’autres voix, comme celle de Lehel Ràcz, un Hongrois fasciné par l’expérience des îliens de Trobriand, en Papouasie Nouvelle-Guinée. Pour lui, le système d’échanges des autochtones a 2000 ans d’avance sur le nôtre…


Lehel Ràcz interviewé par Ouvertures en Hongrie. Tournage : Fabien Le Boulluec.

Lehel Ràcz a vécu en France de 1956 à 1987. Quarante ans après avoir visionné un film sur l’île de Trobriand dans le cadre des projections de « Connaissance du monde », quarante ans après avoir ardemment rêvé aux modalités d’existence de ce peuple, il part y faire un séjour qui le marque pour toujours.

Les Trobriandais vivent en bonne intelligence avec les « esprits » (ces « mondes parallèles »). « On est à côté d’une réalité dont on s’exclut nous-mêmes, dit-il en conclusion de l’interview. Il faudrait d’ailleurs qu’on y revienne parce qu’on perd ainsi l’essentiel, peut-être la plus belle partie de la vie ».

Les Îliens de cette région du nord-est de l’Australie ne travaillent que deux heures par jour (avis aux syndicats !). Leur production est essentiellement donnée et, comme tout le monde donne, tout le monde vit dans l´abondance.

Aujourd’hui, M. Ràcz vit près du lac Balaton en Hongrie, son pays d’origine, où il construit des maisons écologiques et commercialise un produit à base de blé germé, le Manna-Rax, qui contient des vitamines, des oligoéléments et plus de quatre-vingts enzymes : un vrai produit de survie.

L´île dont il parle est Kiriwina de l´archipel Trobriand, en Papouasie Nouvelle Guinée.

Cette île a été étudiée par l´ethnologue anglais d´origine polonaise Bronislaw Malinowski, qui s´est en particulier intéressé au système d´échange Kula.

> Selon l´ethnologue Jacques Villeminot, les Trobriandais sont “les hommes les plus heureux de la Terre”. Un documentaire de l´INA.

>> Envoyer un droit de réponse

1 commentaire pour cet article

  1. …morale et psychologique dans nos sociétés, dites “évoluées”, mais qui ne cessent toujours de faire la guerre et de tenir des discours conclictuels dans tous les domaines d´activités que ceux-ci soit économiques, politiques, culturels, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *