Paysages

Un festival en images des pierres de France

Le photographe Pierre Rich nous offre une balade émouvante dans les formes remarquables que peuvent prendre les roches quand elles sont travaillées par les hommes ou sculptées par la nature elle-même. De la faille géologique à la grotte en passant par toutes sortes de mono- ou mégalithes, ces pierres de France nous surprennent autant qu'elle nous charment.

pierresChemin de pierres. Roches et mégalithes de France
Pierre Rich
Grancher, Escalquens, 2015

« Dans cette visite toute contemplative, j’invite le lecteur à une balade dans le temps, à suivre le chemin de son âme, chemin d’esprit et d’amour, mais aussi chemin du corps, danse des rocs, pierre de la philosophie, chant et hymne à la beauté extrême de la nature et de l’homme artiste. »

Le photographe Pierre Rich a posé ses pas et son regard sur les roches et pierres de France, les forces géologiques naturelles, les pierres de légende et les nombreuses empreintes et utilisations humaines de celles-ci.

Il a visité plus de 190 sites durant deux ans, dans toutes les régions de France. Car toutes abritent au moins un mégalithe, un dolmen, une falaise saisissante, une source pittoresque, un pic surmonté d’un fort ou d’une chapelle, une pierre branlante, une faille géologique, un village troglodytique, un tombeau de géant ou n’importe quelle autre forme minérale surprenante ou impressionnante.

C’est un festival de figures très évocatrices, parfois naturellement d’apparence humaine, comme le profil de la Roche d’Oëtre à St-Philibert-sur-Orne, ou animale, comme le rocher du Lion, à Roccapina en Corse-du-Sud.

Le spectaculaire se le dispute au poétique, voire au féérique, et le colossal à l’aérien. A croire que les roches, contrairement à ce que suggère leur matériau, sont une glaise docile dans les mains des sylphes vernaculaires.

Une beauté souvent austère émane de ces clichés, renforcée par le parti pris du photographe pour la pénombre, le contrejour et le noir et blanc (sur tout un chapitre).

Bref, un magnifique ouvrage qui pourrait inspirer nombre de donateurs, à l’approche des fêtes de Noël, pour combler leurs parents ou amis amoureux de la nature, de l’art ou des paysages suggestifs.

On attend la suite, pour d’autres pays ou dans un tour du monde. Un second ouvrage sur la France serait même sans doute possible, le choix de l’auteur étant forcément subjectif et limité. J’aurais aimé, par exemple, voir figurer dans le livre le fameux Capucin qui veille hiératiquement sur le Mont-Dore…

Pour aller plus loin :

>> Envoyer un droit de réponse

1 commentaire pour cet article

  1. Merci beaucoup pour ce bel article au sujet de mon dernier livre. J’assume quant à moi l’austérité des images, mais je dirais plutôt “rigueur”, “classicisme”. C’est une question de mot. Je prends également note de l’idée de poursuivre l’aventure et de passer par le Mont Dore et son Capucin.
    Pierre Rich

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *